La Métropole de Lyon teste la collecte du verre et les arbres connectés

 |   |  611  mots
(Crédits : Design office)
La Métropole de Lyon, en s'appuyant sur les objets connectés, a développé deux dispositifs pilotes. L'un pour optimiser la collecte du verre, l'autre pour lutter contre les îlots de chaleur urbains. Une expérimentation qui s'inscrit dans le cadre du projet européen Biotope.

Chaque année, la Métropole de Lyon collecte près de 30 000 tonnes de verre via ses 2 566 containers dispersés sur l'ensemble de son territoire.

"C'est un bon résultat, mais il reste encore 10 000 tonnes de verre dans nos poubelles grises. Il nous faut aller les chercher, sans pour autant augmenter le nombre de tournées de ramassage", estime Lydie Roberdel, la directrice adjointe en charge de la gestion des déchets à la Métropole de Lyon.

D'autant que 30 % des containers collectés n'étaient, jusque-là, que partiellement remplis - les tournées de ramassage étant fixes.

Géolocalisation des silos à verre

Pour y remédier, la Métropole de Lyon a engagé une expérimentation visant à optimiser ces collectes, en déposant 300 sondes (soit 10 % du parc) connectées sur les silos à verre du territoire.

"Ces sondes assurent le suivi du taux de remplissage des silos, avec une mesure par heure. Ce qui permet aux camions de collecte, équipés de tablettes et d'une application dédiée, d'en tenir compte pour leur tournée", explique Emmanuel Gastaud, le chef de projet numérique à la métropole de Lyon.

Le projet a également permis le développement d'un prototype d'application (Toodego) qui permet aux usagers, sur la base des informations transmises par les camions de collecte en temps réel, de géolocaliser un silo et de connaître son taux de remplissage.

L'expérimentation va s'achever en mai 2019 après 3 ans de test. Elle est basée sur le projet européen Biotope, issu du programme d'investissements Horizons 2020. Il regroupe vingt partenaires, dont l'université finlandaise Aalto, le constructeur allemand BMW et la Métropole de Lyon pour un budget global de 9 millions d'euros dont 322 000 euros pour la Métropole, et vise à créer un écosystème logiciel interopérable entre toutes les parties prenantes.

En fonction des résultats définitifs, la collectivité pourrait étendre le nombre de sondes pour transformer son mode de collecte. Elle pourrait également étendre le principe à d'autres types de déchets.

"Cela implique également une nouvelle façon de penser nos contrats de collecte. Il faudrait sortir de nos schémas classiques pour aller vers un objectif de collecte, plutôt qu'un objectif de moyen, comme le nombre de tournées ou de camions par exemple", poursuit Lydie Roberdel.

Des arbres connectés rue Garibaldi

Toujours dans le cadre de ce projet européen, la Métropole expérimente un arrosage intelligent destiné à atténuer le phénomène d'îlot de chaleur urbain - une élévation de la température en ville due à différents facteurs.

Sur la rue Garibaldi, à Lyon, quatre arbres témoins ont été équipés de capteurs capables de relever différents types de données (tensiométrie du sol, évapotranspiration, températures) qui commandent des vannes connectées permettant le déclenchement programmé et à distance de l'arrosage.

Ces vannes sont connectées à une réserve d'eau (récupération d'eau pluviale) de 600 m3 située à la place de l'ancien tunnel de la rue Garibaldi, reconverti à l'occasion des travaux d'aménagement de cet axe central.

En complément, dix autres capteurs sont installés sur d'autres arbres du territoire pour "mieux évaluer le phénomène des îlots de chaleur et fournir des données scientifiques", note Emmanuel Gastaud

"Les premiers résultats démontrent que la température de la rue est de 0,5 à 1 degré inférieur à celle des rues adjacentes. Et que les mesures de "ressentie" sont de l'ordre de 10 degrés", avance Luce Ponsar, la chargée de mission plan climat à la Métropole de Lyon.

Là aussi, le dispositif pourrait s'étendre à d'autres sites du territoire.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :