La Métropole de Lyon teste la collecte du verre et les arbres connectés

 |   |  611  mots
(Crédits : Design office)
La Métropole de Lyon, en s'appuyant sur les objets connectés, a développé deux dispositifs pilotes. L'un pour optimiser la collecte du verre, l'autre pour lutter contre les îlots de chaleur urbains. Une expérimentation qui s'inscrit dans le cadre du projet européen Biotope.

Chaque année, la Métropole de Lyon collecte près de 30 000 tonnes de verre via ses 2 566 containers dispersés sur l'ensemble de son territoire.

"C'est un bon résultat, mais il reste encore 10 000 tonnes de verre dans nos poubelles grises. Il nous faut aller les chercher, sans pour autant augmenter le nombre de tournées de ramassage", estime Lydie Roberdel, la directrice adjointe en charge de la gestion des déchets à la Métropole de Lyon.

D'autant que 30 % des containers collectés n'étaient, jusque-là, que partiellement remplis - les tournées de ramassage étant fixes.

Géolocalisation des silos à verre

Pour y remédier, la Métropole de Lyon a engagé une expérimentation visant à optimiser ces collectes, en déposant 300 sondes (soit 10 % du parc) connectées sur les silos à verre du territoire.

"Ces sondes assurent le suivi du taux de remplissage des silos, avec une mesure par heure. Ce qui permet aux camions de collecte, équipés de tablettes et d'une application dédiée, d'en tenir compte pour leur tournée", explique Emmanuel Gastaud, le chef de projet numérique à la métropole de Lyon.

Le projet a également permis le développement d'un prototype d'application (Toodego) qui permet...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :