Immobilier : l'Auvergne épargnée par la flambée générale des prix en 2018

 |   |  573  mots
(Crédits : DR)
Malgré une santé du marché plus favorable à Clermont-Ferrand, l'Auvergne présente des moyennes pondérées en dessous de la moyenne nationale.

Etat du marché, prix des logements, tendances par département... le baromètre du marché au titre de l'année écoulée présente "de grandes disparités sur le territoire, entre le marché du Puy-de-Dôme, happé par la métropole clermontoise qui s'étend désormais jusqu'à Issoire, et les autres départements", indiquent les notaires d'Auvergne en présentant le baromètre 2018 de l'immobilier.

Malgré une santé du marché plus favorable à Clermont-Ferrand, l'Auvergne présente des moyennes pondérées assez en dessous de la moyenne nationale.

"C'est la première fois que nous parlons d'une seule voix, celle de l'Auvergne. Nous avons mis en place une structure commune aux quatre départements auvergnat", remarque Maître Stéphane Barre, notaire au Puy-en-Velay et président de la Chambre interdépartementale des Notaires d'Auvergne.

Parmi les 960 000 ventes immobilières conclues en France pour 2018, 31 218 transactions ont été enregistrées pour l'Auvergne pour le secteur de l'ancien. Le Puy-de-Dôme représente la moitié des ventes, 23% pour l'Allier, 18% pour la Haute-Loire. Le Cantal ferme la marche avec 11%. Au global, le marché auvergnat enregistre une hausse limitée à 1%.

Le Puy-de-Dôme en tête de peloton

Dans le Puy-de-Dôme, où le marché est le plus attractif des 4 départements, le prix médian de vente pour une maison est de 155 000 euros. Le type de bien recherché porte sur un 5 pièces. Du côté des appartements, plus d'un quart des ventes s'effectue sur un 3 pièces ; le prix médian de vente de 1 740 euros/m2. Plus généralement, les prix ont progressé de 2,3 à 3%.

Du côté de l'Allier, il faut compter environ 95 000 euros pour acquérir une maison de 4 pièces (27,9% des ventes). L'appartement plébiscité est un 3 pièces (39,4% des ventes) dont le prix est de 990 euros le m2. Les prix du marché sont en recul. -1,2% pour les maisons et -4,6% pour les appartements.

Pour la Haute-Loire, une maison de 6 pièces, et plus, se négocie autour de 115 400 euros tandis qu'un appartement de 3 pièces est généralement vendu aux alentours de 1040 euros le m2. Les prix du marché sont en recul de -3,8% pour les maisons et -4,5% pour les appartements.

Dans le Cantal, une maison de 4 pièces peut s'acquérir autour de 78000 euros tandis qu'un appartement de 4 pièces s'achète aux alentours de 1190 euros le m2. Si le prix des maisons a reculé de 13,3%, celui des appartements est en hausse de 16,2%.

Des villes-préfectures abordables

A Clermont-Ferrand, le prix au m2 par transaction, est le plus élevé des quatre villes-préfectures. Pour les maisons et appartements anciens, il se situe dans une moyenne de 1 770 euros. A Moulins, la moyenne est 1 100 euros. Vient ensuite Le Puy-en-Velay où il vient s'établir à 1 070 euros. Le Cantal présente la moyenne la moins élevée : 910 euros m2

"Pour les 4 départements, le taux de crédit bancaire pour accéder à la propriété reste très favorable, estimé à une moyenne de 1,49%. Mais les acheteurs sont désormais habitués à ces taux bas. C'est l'envie d'être propriétaire qui détermine l'acte d'achat", remarque Maitre Barre.

Si les notaires d'Auvergne remarquent un essoufflement des transactions en début d'année, ils misent cependant sur une stabilité du marché sur l'année qui s'annonce.

"Nous serons attentifs aux conséquences des modifications de l'ISF sur la volonté de vendre mais cela concerne des biens à la marge du marché."

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :