Immobilier : l'Auvergne épargnée par la flambée générale des prix en 2018

 |   |  573  mots
(Crédits : DR)
Malgré une santé du marché plus favorable à Clermont-Ferrand, l'Auvergne présente des moyennes pondérées en dessous de la moyenne nationale.

Etat du marché, prix des logements, tendances par département... le baromètre du marché au titre de l'année écoulée présente "de grandes disparités sur le territoire, entre le marché du Puy-de-Dôme, happé par la métropole clermontoise qui s'étend désormais jusqu'à Issoire, et les autres départements", indiquent les notaires d'Auvergne en présentant le baromètre 2018 de l'immobilier.

Malgré une santé du marché plus favorable à Clermont-Ferrand, l'Auvergne présente des moyennes pondérées assez en dessous de la moyenne nationale.

"C'est la première fois que nous parlons d'une seule voix, celle de l'Auvergne. Nous avons mis en place une structure commune aux quatre départements auvergnat", remarque Maître Stéphane Barre, notaire au Puy-en-Velay et président de la Chambre interdépartementale des Notaires d'Auvergne.

Parmi les 960 000 ventes immobilières conclues en France pour 2018, 31 218 transactions ont été enregistrées pour l'Auvergne pour le secteur de l'ancien. Le Puy-de-Dôme représente la moitié des ventes, 23% pour l'Allier, 18% pour la Haute-Loire. Le Cantal ferme la marche avec 11%. Au global, le marché auvergnat enregistre une hausse limitée à 1%.

Le Puy-de-Dôme en tête...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :