Le Genevois français rejoint French Tech in the Alps

 |   |  822  mots
(Crédits : DR)
French Tech in the Alps a déposé, pour la première fois de son histoire, directement un dossier conjoint avec l’ensemble du sillon alpin pour son processus de relabellisation, dont les résultats devraient être annoncés courant mars par le gouvernement français. Une alliance qui s’élargit notamment avec l’arrivée du Genevois français, en pleine structuration, qui promet des synergies mais aussi d’entrouvrir, pourquoi pas, une porte sur la Suisse pour les start-ups rhônalpines.

Le dossier a déjà été mis sous pli, et adressé aux antennes parisiennes de la French Tech. Cette année, French Tech in the Alps (FTAlps) a déposé une nouvelle fois sa candidature à la mi-février, pour une relabellisation en tant que Capitale French Tech (le nouveau nom donné aux Métropoles French Tech). Avec une réponse du gouvernement attendue, comme pour l'ensemble des métropoles, courant mars.

Cette année, le dossier promet toutefois quelques nouveautés, tant sur la forme, que sur le contenu de cette alliance.

"Nous avions d'abord obtenu le label pour Grenoble puis avions proposé, lors de la relabellisation en 2016, de l'étendre au sillon alpin. Et cette année, nous sommes allés plus loin en ne présentant qu'une seule candidature", explique Eric Pierrel, président de Digital Grenoble.

Après l'adhésion du Grand Annecy, de Chambéry Grand Lac et de Valence-Romans à French Tech in the Alps, l'année 2019 ouvre en effet la voie à l'arrivée d'un nouveau territoire : le Genevois français, qui a donné son accord pour participer à la candidature soumise en début d'année, à Paris.

"Nous avions jusqu'ici Annecy, et il nous paraissait logique de pouvoir compléter par le Genevois, qui...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :