Export : toute une équipe pour accompagner les entreprises

 |   |  225  mots
(Crédits : Fabian Bimmer)
Le dispositif national Team France Export se décline en Auvergne-Rhône-Alpes à travers une équipe composée de la Région Auvergne-Rhône-Alpes de Business France, de la CCI régionale et de Bpifrance.

L'export reste souvent un pas difficile à franchir pour les entreprises à fortiori les plus petites. Partant de ce constat, le gouvernement a initié un nouveau dispositif d'accompagnement vers l'international. Baptisé « Team France Export », il se déploie partout en France, notamment en Auvergne Rhône-Alpes.

La Région Auvergne-Rhône-Alpes et son Agence économique, Business France, la CCI régionale et Bpifrance ont ainsi signé le 1er février la convention actant de la création de la Team France Export Auvergne-Rhône-Alpes. Objectif ? Repérer les entreprises à fort potentiel exportateur et les accompagner pour leur permettre de franchir les frontières avec succès.

Repérer les potentiels

Dans la région, 40 conseillers internationaux, issus des CCI et de Business France, spécialisés par filière, sont à pied d'œuvre, soit la force la plus importante en matière d'accompagnement international, devant l'Ile-de-France. Leur objectif est de trouver chacun en un an, au moins 80 entreprises pouvant entreprendre un développement à l'international.

S'y ajoutent les équipes mixtes Bpifrance/ Business France qui traitent ensemble, depuis cinq ans, le développement international des ETI et PME de croissance. Ainsi, tous les acteurs publics et privés proposeront un accompagnement sur mesure. Enfin, un outil mutualisé de suivi de la relation client permettant de fluidifier l'accompagnement dans la durée des entreprises est en cours de développement.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/02/2019 à 13:48 :
Business France facture ses prestations et ses conseillers recoivent un commissionnement à la fin de l'année sur leurs ventes (missions à l'étranger, tests sur l'offre à l'étranger, etc ..) alors que ce sont des fonctionnaires. Leur intérêt avant celui des entreprises qu'ils sont censés conseiller objectivement.
Idem pour les conseillers cci qui ne font que vendre des programmes "export" futiles, des conseillers ayant pour la plupart jamais travaillé dans une entreprise. Bref, pas mieux que des consultants et voila pourquoi depuis 10 ans le commerce extérieur est déficitaire.
a écrit le 06/02/2019 à 11:05 :
Equipe digne d'une armée mexicaine où les chefs de service et leurs adjoints sont surpayés (7000 euros NET par mois) à regarder les mouches voler et à organiser ou à assister à des cocktails guindés.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :