CDD Tremplin : l'expérimentation démarre en Auvergne

 |   |  573  mots
(Crédits : © Regis Duvignau / Reuters)
L'entreprise adaptée Recyclea, à Montluçon, signe le 1er CDD Tremplin pour les personnes en situation de handicap. Elle souhaite grâce à ce nouveau type de contrat développer une activité de services administratifs.

Recyclea, entreprise adaptée de Montluçon spécialisée dans le réemploi des matériels informatiques et électroniques, a signé le 1er CDD Tremplin de l'histoire du secteur adapté.

L'entreprise de 55 salariés (80 % sont des personnes en situation de handicap), qui traître 300 000 machines par an, recrute avec ce CDD une nouvelle salariée en situation de handicap. En reconversion professionnelle, elle va rejoindre le nouveau centre de services de Recyclea, dédié à la gestion administrative, au service client et à la gestion de commandes.

"Nous signerons 2 ou 3 autre CDD tremplin avant la fin de cette année. L'objectif en 2019 c'est 10 ETP, répartis sur 12 à 14 personnes. Le contrat ne peut pas durer plus de 24 mois, mais nous avons bon espoir de placer les personnes en 14 à 15 mois", précise Sébastien Raynaud, directeur de Recyclea.

Développer une nouvelle activité

"C'est une fierté pour notre entreprise de mobiliser cette expérimentation pour répondre au défi social du chômage de masse des personnes en situation de Handicap. Il ne faut pas oublier que sans développement économique, il n'y aura pas d'emploi, c'est donc grâce à un nouveau marché avec la SNCF que nous pouvons apporter notre pierre à l'édifice dans le combat contre le chômage. Recyclea continue de s'inscrire dans une optique inclusive pour une société sans privilège et sans mise à l'écart."

La personne embauchée chez Recyclea va donc rejoindre le nouveau centre de services de l'entreprise, dédié à la gestion administrative, au service client et à la gestion de commandes. Une nouvelle activité en plein développement, qui devrait doubler d'ici 2020. Le développement de ce nouveau service grâce au CDD tremplin va contribuer à renforcer l'ancrage économique et social de l'entreprise dans la région.

"Nous espérons donner des idées aux entreprises, pour qui nous pouvons être un relais et un conseil fiable. Le réseau des entreprises adaptées nous est d'un grand soutien, mais nous travaillons déjà beaucoup avec les entreprises du territoire. Tout ce maillage permettra le retour à l'emploi de nos salariés. De cette façon, nous aidons aussi les entreprises à atteindre l'objectif de 6 % de travailleur en situation de handicap. Nous avons l'habitude du travail en partenariat, là ce sera sur des métiers administratifs."

CDD Tremplin : une mesure phare

Cette nouvelle forme de contrat dédiée aux entreprises adaptées fait partie des mesures phares mises en place par la loi "Pour la liberté de choisir son avenir professionnel", promulguée en septembre, pour faciliter la création d'emplois durables auprès des personnes en situation de handicap.

"Nous avons décidé de nous saisir de l'expérimentation. Les critères d'éligibilité au contrat concernent les personnes peu éloignées de l'emploi, pour qu'elle ne s'installent pas dans le chômage", commente Sébastien Raynaud.

Cette nouvelle forme de contrat prévoit une obligation de moyen pour un placement durable du collaborateur à l'issue de sa mission dans l'entreprise adaptée.

"Nous nous sommes fixé comme objectif 30 % de retour à l'emploi, à savoir un CDD de plus de 6 mois ou un CDI à l'issue du CDD tremplin chez nous. Nous prévoyons un accompagnement spécifique pour soutenir les salariés à trouver un poste dans une autre entreprise. Deux conseillers leur seront dédiés. Ce doit être un tremplin pour l'emploi classique. Nous mutualisons des moyens avec les autres entreprises du secteur concernant la gestion GPEC", poursuit-il.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :