Réseau de chaleur  : Dalkia repart pour un quart de siècle à Lyon

 |   |  716  mots
Image d'illustration
Image d'illustration (Crédits : Dalkia)
Le nouveau contrat qui sera signé le 6 octobre prochain entrera en vigueur le 1er janvier 2017. Le délégataire s'est engagé à investir 285 millions d'euros dans ce réseau le plus important après celui de Paris-La Défense. L'annulation des deux précédents marchés, de 2004 et 2013, attaqués chaque fois par le candidat évincé, a fortement pénalisé le développement du réseau.

"Nous avons été, peut-être, encore plus vigilants", glisse d'emblée Gérard Claisse, vice-président de la métropole de Lyon chargé de la politique d'achat public. Le contrat de délégation de service public (DSP) du réseau de chauffage urbain de "centre métropole" validé par l'assemblée communautaire le 19 septembre sera signé le 6 octobre avec Dalkia, l'opérateur sortant. Il est espéré que cette convention de vingt-cinq ans ira jusqu'au bout, cette fois.

La DSP de 2004 avait été annulée en 2007 après un long parcours judiciaire et celle relancée en 2013 avait été, à son tour, définitivement frappée d'illégalité par le conseil d'Etat, en février 2014. Dans les deux cas Dalkia avait obtenu le marché attaqué immédiatement par le candidat non retenu : Enerpart (en 2004 pour irrégularité de forme) puis Cofely filiale de GDF-Suez (en 2014 pour une clause introduite par Dalkia).

Un développement bloqué pendant 12 ans

Le temps de préparer un nouvel appel d'offres "encore plus sécurisé juridiquement" tout en assurant la continuité du service, la métropole a transformé la DSP attribuée à Dalkia en contrat de simple gestion. Ce régime prendra fin le 31 décembre prochain, date d'entrée en...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :