[Les parcs de loisirs en Région 5/5] Walibi Rhône-Alpes : une histoire capitalistique de haut vol

 |   |  644  mots
(Crédits : DR)
Acteurs de l'économie-La Tribune vous propose chaque semaine, durant l'été, un focus sur les parcs de loisirs de la région Auvergne Rhône-Alpes. Dernier épisode, avec l'histoire riche et mouvementée de Walibi, en Isère.

1979. Sur quelques hectares de la commune des Avenières (Isère), une poignée d'entrepreneurs passionnés rêve de créer un parc de loisirs. Inspiré par l'univers du Far West, Avenir Land ouvre alors ses portes avec, comme toile de fond, cow-boys, diligences et fusillades artificielles. Plus de trente-cinq ans plus tard, le site n'a plus rien à voir. Exit révolvers et saloon, place à des attractions nouvelles générations et à un large choix d'activités aquatiques. Le parc de Walibi Rhône-Alpes, a semble-t-il, trouvé son rythme de croisière. En 2015, il a enregistré 400 000 visiteurs soit "la meilleure affluence depuis 10 ans". Des projets d'investissements massifs, pour les dix prochaines années, sont également prévus.

Influence belge

Pourtant, tout n'a pas été simple. Dès les premières années, les investisseurs locaux à l'origine du projet doivent faire face à des difficultés économiques. Ils sont alors aidés par Eddy Meeus, propriétaire du groupe belge Walibi : nouvelles attractions, instauration d'un parc aquatique, etc. Le parc décolle, passant de 172 500 entrées en 1985 à 450 000 visiteurs en 1989.

"Mais à la fin des années 80, le groupe Walibi propose, soit de céder ses...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :