EDEN Cluster, levier pour propulser Lyon pôle de la sécurité

 |   |  431  mots
(Crédits : DR)
Le cluster EDEN a signé une convention avec la Métropole pour le soutenir dans ses actions à l'international et en faveur de la création de start-up. Il a effectué pour le compte de la DIRECCTE une étude pour cerner les besoins en compétences des PME.

A huit jours du salon mondial Milipol (sécurité et sûreté) Paris et à cinq mois du Forum TAC (Technology against crime) à Lyon, le cluster EDEN a présenté à la presse les résultats d'une étude commandée par la DIRECCTE (Etat) Rhône-Alpes. De cette enquête, centrée sur les ressources humaines et réalisée * auprès de 25 Pme régionales travaillant pour les secteurs de la défense, sécurité et sûreté, il ressort, en particulier, que 68 % d'entre elles ont étoffé leurs effectifs ces trois dernières années. Autre constat : ces sociétés ont des difficultés à embaucher des ingénieurs études et recherches, des techniciens de bureau d'études et des commerciaux export.

Bourse aux emplois

« Les commerciaux c'est le nerf de la guerre. Cependant, ils sont captés par les ETI. Les Pme sont, elles, confrontées à un problème d'image et d'attractivité », regrette Jean-Luc Logel, président du cluster et dirigeant de Centralp (électronique embarquée) et Iris. A partir de la réflexion collective, menée dans le cadre de cette étude, EDEN envisage, entre autres, de « renforcer la bourse aux emplois centralisée et diffusée » par le cluster. « Une centaine d'emplois industriels pourrait être créée en 2016 par les sociétés du secteur en Rhône-Alpes. S'ajoutent trois fois plus d'emplois indirects », estime Thierry Regond, trésorier d'EDEN et par ailleurs dg de Sunaero. Cette entreprise lyonnaise, leader mondial des technologies de réparation de fuites de carburant, dit recourir largement aux formations en alternance, « un mode de recrutement pour nous », se félicite le dirigeant.

60.000 euros de la Métropole

Afin d'aider les Pme dans leurs actions à l'international et soutenir la création de start-up, dans ces métiers, la Métropole de Lyon a récemment signé une convention avec EDEN cluster. Elle s'assortit d'une subvention de 60.000 euros. Par ailleurs, la Métropole versera 50.000 euros au FITS (vice-présidence assurée par le cluster) organisateur de TAC, dont la deuxième édition se déroulera du 13 au 15 avril prochain. L'objectif est de faire de Lyon un territoire reconnu sur la scène mondiale dans le domaine des technologies de la sécurité tout en développant une filière de poids.

* avec l'accompagnement méthodologique du cabinet lyonnais Kuribay

Le Cluster en chiffres

  • Création en 2008 à l'initiative de 6 entrepreneurs rhônalpins
  • 130 PME adhérentes dont 55 en Rhône-Alpes
  • 9000 emplois et 900 millions d'euros de chiffre d'affaires
  • Budget 2015 (Rhône-Alpes) : 256.000 euros financés pour 50 % par les cotisations
  • Soutien de la CCI de Lyon et de la DGA/

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :