Truffe : le nord de la Drôme vise la première IGP de France

 |   |  532  mots
(Crédits : A.T.)
Loin du Périgord, la Drôme des collines produit également des truffes. Le syndicat des producteurs est d'ailleurs en train d'effectuer les démarches nécessaires en vue d'obtenir une indication géographique protégée (IGP). Ce qui serait une première en France.

Certaines régions sont réputées pour leurs truffes, à l'instar du Périgord ou encore le sud du département de la Drôme. Des marchés très prisés des professionnels s'y déroulent d'ailleurs régulièrement, tel celui de Richerenches (Vaucluse). Mais l'on connait beaucoup moins les truffes de la Drôme des collines. Des écrits font pourtant état de leur qualité et leur réputation dès le XIXe siècle. Des diamants noirs que le syndicat des producteurs de truffes du secteur compte bien valoriser.

15% de la production du sud-Est

Depuis plusieurs semaines, ces derniers sont d'ailleurs présents sur les marchés et lors des fêtes agricoles de la région. Leur but : faire connaître les truffes de la Drôme des collines. On en récolte cinq variétés, dont la tuber melanospoum, la truffe noire très appréciée des gourmets. Si la valorisation dans la Vallée du Rhône est pour le moment le premier objectif, de plus grandes agglomérations sont aussi envisagées telles Lyon ou encore Paris.

Il y a quelques mois, le syndicat a même décidé de demander une IGP auprès de l'INAO (Institut national des appellations d'origine). Selon le syndicat, la truffe de la Drôme des collines a en effet des caractéristiques...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :