Vins : côtes d'Auvergne et Saint-Pourçain misent sur la qualité

 |   |  697  mots
(Crédits : DR)
Sur des surfaces restreintes, avec un sol et un climat bien particulier, les vins de Saint-Pourçain et les côtes d'Auvergne sont des vins d'une grande variété dans la production et d'une qualité qui s'affiche aujourd'hui au plus haut ! Ils sont à découvrir dans le caveau des viticulteurs, chez les cavistes, mais aussi sur quelques bonnes tables étoilées.

En Auvergne, deux vignobles cohabitent, sur des surfaces modestes. Le Saint-Pourçain occupe 650 ha d'une zone géographique qui s'étend de Chemilly à Chantelle, dans l'Allier, quand les côtes d'Auvergne occupent 400 ha sur 53 communes du Puy-de-Dôme. "Notre taille est à la fois un atout et un souci", constate Yvan Bernard, président du syndicat des viticulteurs de la zone d'AOC Côtes d'Auvergne.

"Saint-Pourçain et Côtes d'Auvergne, nous avons sensiblement les mêmes atouts et handicaps, bien qu'eux soient parfois sur des surfaces peu plus importantes, donc sur de plus gros volumes." Les deux vignobles produisent pour autant des vins différents.

Des côtes d'Auvergne à découvrir

Les Madargues, Châteaugay, Chanturgue, Corent et Boudes des côtes d'Auvergne composent un vignoble péri urbain. "Toutes nos vignes sont sur la ligne entre Issoire et Clermont-Ferrand", précise Yvan Bernard. "C'est un avantage commercial parce que c'est simple, nous sommes proches d'une métropole, dans une région qui produit peu de vin, donc nous vendons facilement."

Les côtes d'Auvergne ont produit en 2014, 9 500 hl. Le cahier des charges de l'AOC Côtes d'Auvergne impose trois cépages : le gamay et le pinot...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :