Des clusters de Rhône-Alpes et Auvergne vont fusionner

 |   |  466  mots
Les deux présidents ont présenté la première carte IGN du nouveau territoire Auvergne-Rhône-Alpes
Les deux présidents ont présenté la première carte IGN du nouveau territoire Auvergne-Rhône-Alpes (Crédits : Sonia Reynes/ADE)
Fin juin les clusters Avia et Aérospace cluster entameront un rapprochement dans le cadre de la fusion des régions Auvergne et Rhône-Alpes. Un an après l'annonce de la nouvelle carte régionale, les deux régions poursuivent leur démarche commune de visibilité. Le 29 juin, une session réunira les deux conseils en vidéo conférence.

L'Aérospace cluster de Rhône-Alpes et le cluster auvergnat Avia (entreprise de l'aéronautique) vont se rapprocher. La démarche a été actée jeudi par les présidents d'Auvergne René Souchon et de Rhône-Alpes Jean-Jack Queyranne lors du 4e comité de pilotage sur l'union des deux régions. "Nous annoncerons mi-juin la fusion des deux clusters aéronautiques, ce qui nous placera comme la deuxième région dans ce domaine", précise M.Queyranne.

Des synergies à trouver

Rhône-Alpes compte 10 clusters et 12 pôles de compétitivité, l'Auvergne neuf clusters et trois pôles. Dans cet ensemble, de nouveaux rapprochements ne sont pas exclus pour éviter les doublons et trouver des synergies de compétitivité. Une journée de travail des pôles de compétitivité et des clusters est d'ailleurs prévue à Clermont-Ferrand début juillet, avec la volonté de positionner à l'échelle de la grande Région les actions des deux collectivités.

Sur le terrain, les deux régions poursuivent leur travail commun en terme de visibilité. Ainsi au Salon de l'aéronautique et de l'espace Le Bourget les stands Auvergne et Rhône-Alpes seront situés côte à côte, sous une signalétique commune "Auvergne/Rhône Alpes" dans la continuité d'initiatives similaires pour le CES de Las Vegas et l'Expo Milan 2015.

Par ailleurs, l'équipe de la région Auvergne à Bruxelles rejoindra dès cet été son homologue de Rhône-Alpes. Le déménagement sera effectif fin août.

Une session commune en vidéo conférence

Sur le plan politique, le 29 juin prochain, les deux conseils régionaux tiendront une toute première session conjointe en simultanée vidéo. Les 204 élus des deux assemblés feront le point sur les dispositions transitoires. Les groupes politiques pourront s'exprimer sur l'union à cette occasion.

Cette séance pourrait illustrer le futur du fonctionnement de la grande Région. "Il faut sortir de l'idée que l'on devra déplacer le personnel. Il y en aura, mais très peu. On fera de la visioconférence, car on n'a pas besoin d'être à côté de l'autre pour travailler efficacement", a indiqué René Souchon. "Il y aura une administration unique, mais qui ne sera pas seulement organisée à partir d'une concentration des fonctions sur Lyon", a souligné de son coté Jean-Jack Queyranne.

Dans le cadre de la fusion, Clermont-Ferrand espère obtenir deux futures directions régionales liées au numérique et à l'agriculture et la forêt.

Il reste six mois aux deux régions pour finaliser leur rapprochement. Sur le papier en revanche, la grande Région est déjà une réalité, pour l'anecdote les deux présidents ont été les premiers à commander une carte du nouveau territoire à l'IGN présentée ce jeudi.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :