Roybon : un centre équestre mis à la porte ?

 |   |  655  mots
(Crédits : DR)
Alors que son fondateur avait signifié son opposition au projet de Center Parcs et pris position au sein du Collectif Pour les Chambarans sans Center Parcs, la commune de Roybon vient de mettre fin à une convention d'occupation du terrain principal du centre équestre Cheval Autrement, une petite structure dédiée à l'équithérapie.

Le projet de Center Parcs ferait-il déjà des dommages collatéraux ? Installé depuis près de 10 ans à Roybon avec ses quatre chevaux, le gérant de Cheval Autrement, Jean-Marie Brun, proposait jusqu'ici de l'équithérapie et des sorties à cheval dans le bois des Chambaran, ceux-là même qui sont désormais concernés par le projet de Center Parcs.

Comme certains habitants, Jean-Marie Brun était allé manifester son opposition au projet et s'est progressivement investi dans l'association Pour les Chambarans sans Center Parcs (PCSCP).

Un projet imposant

Le collectif a notamment manifesté plusieurs fois son opposition au projet de village-vacances Center Parcs, visant à construire près d'un millier de logements sur 150 hectares de forêt. Il fait même partie des associations ayant déposé un référé-suspension devant le tribunal administratif de Grenoble demandant la suspension de l'arrêté préfectoral du 16 octobre 2014, autorisant la capture et la destruction d'espèces protégées. Mais la requête avait été rejetée, alors qu'une seconde demande en référé émanant de la Fédération de Pêche de la Drôme et de l'Union régionale des fédérations de pêche concernant la loi sur l'eau avait été...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :