Grenoble : la pépinière d'Inovallée Tarmac à l'épreuve du bilan

 |   |  913  mots
En 2018, les 30 startups accompagnées par le Tarmac ont généré 3,7 millions d’euros de chiffre d’affaires, soit une progression de +118 % par rapport à 2017.
En 2018, les 30 startups accompagnées par le Tarmac ont généré 3,7 millions d’euros de chiffre d’affaires, soit une progression de +118 % par rapport à 2017. (Crédits : DR)
Cinq ans après sa création, la pépinière d’Inovallée Tarmac, tournée vers les jeunes pousses technologiques, dresse un bilan positif. Rien qu’en 2018, les 30 startups accompagnées ont généré 3,7 millions d’euros de chiffre d’affaires, soit une progres-sion de +118 % sur les entreprises répondantes par rapport à 2017. Sa directrice, Claire Chanterelle, évoque cependant son prochain défi : en pérenniser le modèle, notamment grâce à la création d’une association avec une mission d’intérêt général.

Dans quel contexte est né Tarmac ?

Claire Chanterelle : Tarmac est un condensé des 40 ans d'histoire d'Inovallée, qui a été la première technopole de France à être créée en 1972. Nos missions étaient d'offrir des services de logistique mutualisés, de réduire les coûts et faciliter certaines tâches, tout en offrant un club de dirigeants ainsi qu'un accompagnement entrepreneurial.

Il ne manquait pas grand-chose pour devenir un incubateur ou une pépinière : c'est donc en nous associant à des collectivités, qui ont investi dans l'immobilier, que nous avons pu avoir des locaux dédiés, deux bâtiments de 1 800 m2 à Meylan et Montbonnot, tandis qu'Inovallée avait l'expertise concernant l'accompagnement et la gestion de la communauté.

Cinq ans après, quel est le bilan de cette aventure ?

Nous avons dû convaincre nos partenaires qu'un incubateur technologique était un sujet porteur : nous visions 40 emplois en 3 ans, nous en avons créé près de 300 !

Nous avons doublé également notre taux de remplissage par rapport à nos prévisions, ainsi que la surface d'accueil prévue initialement.

On s'est demandé si ce nombre allait baisser d'années en années : mais la tendance est plutôt à la hausse,...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :