Pourquoi la Chine séduit la filière montagne

 |   |  690  mots
En Chine, les travaux ont commencé pour préparer les Jeux d'hiver de Pékin en 2022.
En Chine, les travaux ont commencé pour préparer les Jeux d'hiver de Pékin en 2022. (Crédits : Cluster Montagne)
Les dernières semaines ont été riches en annonces de rapprochements potentiels entre les acteurs chinois et français de la montagne. Critiquées ou encouragées, ces annonces masquent des enjeux considérables de part et d'autre, qui se jouent maintenant.

Au mois de mai, la Compagnie des Alpes indiquait rechercher un partenaire financier pour l'aider dans son développement international. Le quotidien Le Monde avançait en juin que ce partenaire pourrait être le conglomérat chinois Fosun, propriétaire du Club Med, à hauteur de 10 à 15%

Craintes et coopération

Aussitôt, le président du conseil régional Auvergne-Rhône-Alpes et ceux des conseils départementaux de la Savoie, de la Haute-Savoie et de l'Isère faisaient part de leurs inquiétudes devant la perspective de voir la firme chinoise mettre la main sur une partie du capital de l'exploitant de grands sites de remontées mécaniques, en délégation de service public.

Quelques jours plus tard, Liu Yandong, vice-première ministre de la Chine, venait à Chamonix signer un accord de coopération avec la France dans le domaine des sports d'hiver, notamment la préparation des Jeux olympiques de Pékin en 2022.

Un marché considérable

Ces Jeux olympiques pourraient être à la Chine ce que les Jeux de Grenoble puis d'Albertville ont été à la France, explique Benoit Robert, directeur du Cluster Montagne, qui regroupe les entreprises de la filière française de l'aménagement de la montagne.

"Les...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :