Biotech : Tollys boucle une nouvelle levée de fonds

 |   |  251  mots
(Crédits : DR)
La biotech lyonnaise lève 2,3 millions d'euros pour financer le développement d'une nouvelle immunothérapie contre le cancer de la vessie.

Tollys, la biotech qui développe une immunothérapie contre le cancer basée sur un agoniste synthétique (une substance qui a la propriété d'activer un récepteur), annonce avoir bouclé un nouveau tour de table de 2,3 millions d'euros auprès de ses actionnaires historiques et de nouveaux actionnaires privés.

Cet apport d'argent frais doit permettre à la biotech, lancée en 2015 par des chercheurs issus du Centre Européen de Recherche sur le Cancer de Lyon (CRCL) et du Centre Léon Bérard de Lyon, de poursuivre le développement de son TL-532, tant pour sa production que pour le financement des essais cliniques - prévus d'ici la fin de l'année 2021 - indispensables à sa commercialisation. Le TL-532 est destiné au traitement du cancer de la vessie.

"C'est l'obtention de la preuve de concept préclinique du TL-532, qui soutient son développement en vue d'essais cliniques, qui a permet d'emporter l'adhésion des investisseurs", estime la startup dans un communiqué.

Cette levée de fonds s'accompagne également de l'arrivée de trois nouveaux administrateurs "expérimentés": le Dr. Dino Dina, ancien dirigeant de la biotech américaine Dynavax et de Chiron Vaccines, de Philippe Goupit, spécialiste de l'industrie biotechnologique et pharmaceutique et Céline Baque Saint-Olive, la présidente directrice générale de la biotech lyonnaise Noraker, spécialiste des implants à base de biomatériaux.

Au total, Tollys a déjà levé 6,4 millions d'euros depuis son lancement pour financer ses développements.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :