A Lyon, Emmanuel Macron relance la contribution de la France dans la lutte contre les pandémies

 |   |  676  mots
(Crédits : Global fund)
Depuis Lyon, le fonds mondial de lutte contre le Sida, la tuberculose et le paludisme fait la plus grosse levée de fonds de son histoire et récolte 14 milliards de dollars pour vaincre ces trois pandémies. L'occasion pour La France d'augmenter sa contribution de 20%.

Etats-Unis : 4,68 milliards de dollars. Allemagne : 1 milliard d'euros. Commission européenne : 550 millions d'euros. Irlande : 45 millions d'euros. Monaco : 400 000 euros ; Italie : 161 millions d'euros. Mali : 500 000 euros. La Fondation Rockefeller : 15 millions de dollars. La Fondation Bill et Melinda Gates : 700 millions de dollars... la liste des promesses de dons des pays, mais aussi des fondations et des mécènes privés, au Fonds mondial s'égrène dans la salle de conférence du Centre des Congrès de Lyon, où se déroule depuis ce mercredi après-midi sa 6e conférence de reconstitution des ressources.

La France joue la montre : Emmanuel Macron ne veut pas quitter Lyon avant d'avoir tenu sa promesse : réunir "au minimum" 14 milliards de dollars, dont 1 milliard du secteur privé - une somme qui pourrait éradiquer, selon l'ONU, ces trois grandes pandémies d'ici 2030.

"Trop de jeunes nous attendent. Pour leur traitement et pour vivre. Notre objectif est d'éradiquer le sida, la tuberculose et le paludisme de la surface de la terre d'ici 2030", lance Emmanuel Macron accompagné d'Amanda Dushime, une jeune ambassadrice du réseau Grandir ensemble atteinte du VIH.

+20 % de contribution française supplémentaire

Tous les trois ans, l'organisation mondiale cherche à mobiliser les fonds nécessaires pour mener à bien ses programmes de prévention et de lutte contre le Sida, la tuberculose et le paludisme dans une centaine de pays. Et au jeu des annonces, Emmanuel Macron, fait sa part.

"Pour y arriver, la France doit être au rdv de ces objectifs. C'est pourquoi j'ai décidé d'augmenter notre soutien au fonds de 20% pour les trois prochaines années", indique le président de la république française.

Depuis sa création en 2002, la France a versé 4,61 milliards d'euros au fonds mondial. Mais elle n'avait pas augmenté sa contribution depuis plusieurs années. Elle s'engage donc à verser 1,287 milliards d'euros (1,429 milliards de dollars), 220 millions de plus que lors des campagnes précédentes.

Plus grande levée de fonds de l'histoire contre ces trois maladies

Cette promesse ne devra pas se faire au détriment des autres engagements de la France, assure Emmanuel Macron. L'Etat maintient son soutien à Unitaid, l'agence de l'innovation en santé mondiale. Elle lui renouvelle sa contribution de 85 millions d'euros par an pour les 3 prochaines années. Au-delà de ces soutiens, le gouvernement entend reprendre ses accords bi-latéraux de coopération dans le domaine de la santé. Le président français signera, lors d'un prochain voyage en Côte d'Ivoire, une série de relations bilatérales.

Au final, Emmanuel Macron aura fini par convaincre l'Irlande, le Qatar ou les Emirats Arabes Unis d'augmenter leurs contributions. Tout comme mobiliser les pays africains qui s'engagent à verser 60 millions d'euros.

Au final, après plusieurs heures de négociations, le fonds mondial assure avoir réuni 14,02 milliards d'euros de promesses de dons.

"C'est la plus grande levée de fonds qu'il n'y a jamais eu contre ces trois maladies", souligne Peters Sands, directeur exécutif du Fonds mondial.

Lyon, au cœur de la santé mondiale

En installant cette 6e conférence à Lyon, le président français entend lutter contre "les risques de relâchement des pays qui ont éradiqué ces pandémies dans leurs propres pays. Il faut mettre en œuvre des solutions concrètes pour éviter un retour en arrière".

C'est aussi l'occasion de réaffirmer son soutien à l'écosystème qui s'y est développé autour des questions de santé.

"Vous êtes ici dans une ville riche de plusieurs siècles de tradition médicale, au cœur de nombreuses innovations - tant en matière de santé humaine qu'animale - devenue une référence dans le domaine des sciences de la vie", a rappelé Gérard Collomb, le maire de Lyon lors de son discours d'ouverture de la 6e conférence à Lyon.

Un environnement propice l'installation de projets internationaux. La ville s'enrichira prochainement d'une Académie de la santé sous l'égide de l'Organisation mondiale de la santé.

"Une école d'avant-garde destiné à former 16 000 personnes à Lyon", indique le maire de Lyon, Gérard Collomb.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/10/2019 à 15:27 :
Comment se fait-il qu'il n'y ait pas aux frontières de l'Europe des dispositifs de quarantaine pour éviter de dépenser sur la durée des milliards d'€uros pour ce qu'il n'aurait pas eu lieu d'être ?
a écrit le 11/10/2019 à 11:24 :
Depuis l'invasion migratoire la tuberculose est revenue en force après avoir pratiquement été éradiquée. Maintenant Macron tire les marrons du feu en se positionnant leader de la lutte contre cette maladie. Le pire mystificateur de la république.
Macron futur prix Nobel du pompier pyromane.
a écrit le 11/10/2019 à 9:24 :
La France a-t-elle les moyens d'être aussi généreuse. Non car elle finance ses déficits par la dette. La France a beaucoup de pauvres et de malades aussi qui sont mal soignés faute d'argent. Macron fautif.
a écrit le 11/10/2019 à 8:39 :
Facile de se donner une bonne image en distribuant l'argent public!
a écrit le 10/10/2019 à 21:58 :
Je refuse que l'argent de mes impôts, taxes, contributions, charges sociales, redevances soient distribués à des étrangers !

Rendez-moi mon argent !
Réponse de le 11/10/2019 à 10:29 :
Les maladies ne connaissent pas les frontières. Aider à combattre ces maladies, c'est nous aider nous mêmes.
a écrit le 10/10/2019 à 20:44 :
Un grand president blanc serrant la main d'un petit enfant noir, c'est une belle image.
Bon ça coute une blinde alors qu'on a pas un sou, mais c'est beau. Vraiment, j'ai bien fait de vivre jusque là pour voir ça, ça valait le coup Mais franchement, je le referais pas.
a écrit le 10/10/2019 à 19:10 :
Moi je trouve ca très bien, et c est un investissement pour l avenir. Le sida fait trop de ravage dans le monde... Ca concerne nos enfants et petits enfants... Alors pour une fois ce n est pas de l argent foutu en l air
Réponse de le 11/10/2019 à 8:41 :
"Le sida ..trop de ravage dans le monde...", Mais contrairement à d'autres maladies, celle-ci est évitable!
a écrit le 10/10/2019 à 19:04 :
On augmente le budget de l’Élysée,on augmente l'aide au monde et la précarité augmente en france, je ne sais plus quoi dire...
Réponse de le 11/10/2019 à 19:34 :
Bah, dis rien alors! On t entend trop multipseudo.
a écrit le 10/10/2019 à 17:58 :
la france n'a plus d'argent, est chamiponne du monde d'impots et de depenses publiques, championne du monde pour jeter l'argent par la fenetre et decourager toute personne souhaitant reussir, et ceux, des l'ecole, et cette france la distribue l'argent qu'elle n'a pas!
he ben financez ca par de la dette, ca sera paye par les suivants, ca ne coutera rien a personne non plus
a écrit le 10/10/2019 à 17:45 :
L'union européenne prévoit de verser 550 millions € et la France près de 1,4 Mds, que M. Macron est généreux avec l'argent du contribuable, alors que le déficit public atteindra 93 Mds et la dette atteindra 2.375 Mds.
La masse salariale de l'état va progresser de 2 Mds en 2020, alors que les effectifs de l'état baissera de 47 effectifs. Même les 3 secteurs régaliens : justice, défense, intérieur vont fortement augmenter les leurs.
Attention, les élections municipales approchent à grands pas.
Réponse de le 19/10/2019 à 14:03 :
Je sais que la France a toujours été généreuse ! Surtout avec l’argent du contribuable !! Mais la ! C’est le pompon. Emprunter des milliards pour redresser les finances public !! Et le dilapider pour la gloire ! Écœurant, Et je reste poli !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :