La Fondation Dispensaire Général de Lyon renforce son offre de soin

 |   |  416  mots
Le nouveau centre de santé de la Fondation Dispensaire Général de Lyon a ouvert ses portes au cœur du quartier Gerland.
Le nouveau centre de santé de la Fondation Dispensaire Général de Lyon a ouvert ses portes au cœur du quartier Gerland. (Crédits : DR)
La Fondation Dispensaire Général de Lyon complète son offre de soin avec l'ouverture d'un nouveau centre de santé.

La Fondation Dispensaire Général de Lyon a ouvert son troisième centre de santé, au cœur du quartier Gerland. Ce nouveau centre vient renforcer l'offre de soin jusqu'alors principalement tournée sur les centres de santé pluri-professionnels de Sévigné (Lyon 3) et de Jean Goullard (Vaulx-en-Velin) ainsi que sur le service de soins infirmiers à domicile d'Irigny.

La fondation compte 270 salariés dont 70 praticiens de santé. Elle se positionne comme l'un des principaux acteurs privés à but non-lucratif de soins ambulatoires sur la région lyonnaise avec environ 175 000 consultations par an.

Ce nouveau plateau mutualisé de 850 m2, regroupera 25 praticiens (médecin généraliste, gynécologue, sage-femme, chirurgien-dentiste, orthodontiste, radiologue ...) et prévoit d'accueillir chaque année plus de 61 000 patients.

Une volonté d'investir Gerland

Le budget de la fondation s'élève à 14 millions d'euros en 2018, correspondant au produit des remboursements des consultations médicales. Ce budget inclut 1,7 million euros dotés par l'Agence régionale de santé (ARS) chaque année uniquement dédiés aux soins infirmiers et à la prospection médicale pour les personnes âgées.

L'ouverture du nouveau centre Gerland a coûté 3 millions 300 mille euros pour l'acquisition de l'immeuble et les travaux d'aménagement. La fondation a pu compter sur le soutien du conseil régional qui lui a attribué une subvention d'investissement.

"Nous avons fait le choix d'aller vers le quartier de Gerland, un quartier en devenir qui n'a pas d'offre de soin pour l'imagerie et le secteur dentaire en dehors des médecins libéraux", souligne François Mayer, le directeur général de la Fondation.

Selon lui, ce nouveau centre est "une belle opportunité d'investissement". La fondation envisage également de devenir acteur de prévention dentaire en intervenant dans des établissements scolaires du 7e arrondissement.

Une profonde sensibilité sociale

Créée en 1818 à l'initiative de cinq médecins lyonnais et du Préfet du Rhône, la fondation reconnue d'utilité publique a pour objet de favoriser l'accès aux soins pour tous.

"Nous sommes l'un des centres de santé en France qui reçoit le pourcentage le plus élevé de titulaire de CMU-C et d'AME", complète le directeur général de la Fondation.

Les patients bénéficiaires de la CMU-C et de l'AME représentent 30 % des consultations. Ce nouvel établissement sera tenu de pratiquer le tiers-payant et les 25 praticiens (médecin généraliste, gynécologue, sage-femme, chirurgien-dentiste, orthodontiste, radiologue) seront tous conventionnés secteur 1, pour l'ensemble des actes médicaux y compris l'imagerie.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/09/2019 à 10:07 :
Merci à la Fondation de cette nouvelle structure , venant compléter à nouveau l'offre de soins

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :