Santé : vers une coopération accrue entre médecins libéraux et hospitaliers ?

 |   |  759  mots
(Crédits : Reuters)
Face à la désertification des médecins libéraux et à l’engorgement induit des urgences dans les hôpitaux, deux fédérations médicales s’organisent en Auvergne-Rhône-Alpes pour soutenir des projets de services mutualisés.

Depuis plusieurs mois, l'URPS et la FHF en Auvergne-Rhône-Alpes renforcent leurs liens pour instaurer des relations entre les médecins libéraux et les médecins hospitaliers.

"La Fédération hospitalière de France AURA et l'Union régionale des professionnels de santé médecins libéraux AURA ont convenu d'accompagner et de faciliter toutes initiatives locales qui visent à prendre en charge de façon plus coordonnée les patients sur un territoire", indiquent les deux entités dans un document qui reprend leurs axes de travail communs.

Les deux entités souhaitent que libéraux et hospitaliers se connaissent mieux, sachent comment les uns et les autres travaillent, afin de mettre sur pied des organisations qui soulagent leurs problématiques respectives : engorgement des urgences, désertification médicale, absence de spécialistes en libéral, méconnaissance pour les patients du bon interlocuteur pour une consultation non-programmée etc.

"Depuis le développement des Groupements Hospitaliers de Territoire (GHT) et des Communautés professionnelles territoriales de santé (CPTS), il nous semblait cohérent et dans l'intérêt du patient de nous rapprocher," explique le docteur Vincent...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :