Santé : Boehringer Ingelheim soigne sa transformation digitale

 |   |  515  mots
(Crédits : DR)
Le laboratoire pharmaceutique allemand, dont le siège français est implanté à Lyon, multiplie les stratégies d'innovation. Elles donnent leurs premiers résultats.

À Ingelheim, à une petite soixantaine de kilomètres de Francfort, le siège monde de Boehringer Ingelheim (BI) est une ville dans la ville. Sur plusieurs hectares, dans cette "cité-usine" de presque 8000 salariés, se côtoient chercheurs et techniciens, financiers, ouvriers et, depuis presque deux ans, startuppers. Car c'est au coeur de son vaisseau amiral que le laboratoire pharmaceutique allemand a choisi d'implanter son laboratoire d'innovation, le BI X.

"Au départ, nous avions hésité avec les États-Unis puis nous avons finalement décidé que c'est ici que nous devions implanter notre digital lab", se souvient Michael Schmelmer, membre du conseil d'administration, responsable du BI X.

C'est donc près d'une unité de production, en lisière de forêt, qu'une cinquantaine de salariés travaillent sur "les futures solutions innovantes dans la santé humaine, animale et biopharmaceutique" du groupe.

5 minutes pour convaincre

Pour pousser l'innovation, casser la routine et les modes opératoires selon Michael Schmelmer, et ne pas uniquement la réserver à la pure R & D, le groupe a imaginé un système inédit : après repérage, et un temps court d'accompagnement et de mise en forme de son...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :