Résultats 2018 : Boehringer Ingelheim France résiste dans un marché peu favorable

 |   |  1001  mots
(Crédits : Boehringer Ingelheim)
A contrario des performances générales de Boehringer Ingelheim, qui a globalement clôturé un bon exercice 2018, la filiale française du laboratoire pharmaceutique allemand présente des résultats en demi-teinte. Ils n'entachent pas sa volonté d'investir dans le pays, comme en Europe.

Le laboratoire pharmaceutique allemand, à actionnariat 100% familial, a annoncé, lors d'une conférence de presse ce mercredi 17 avril au siège international du groupe, avoir clôturé son exercice 2018 sur un chiffre d'affaires consolidé de 17,5 milliards d'euros, contre 18,1 milliards d'euros en 2017.

Si cette performance semble en baisse de 3 % comparée à l'année précédente en données brutes, elle est en réalité en progression de 4% corrigée des effets de change et des impacts, non-récurrents, résultant de l'échange de la reprise d'activités de la filiale spécialisée en santé animale de Sanofi, Merial, en 2017.

En effet, l'année dernière avait été exceptionnelle pour Boehringer Ingelheim (BI), fort de la contribution du nouveau venu dans son chiffre d'affaires, qui pesait environ 2,6 milliards d'euros annuels en 2016.

"Pour comparer avec l'année précédente, il est important de noter que les effets de change ont eu un impact négatif significatif sur les ventes nettes. En revanche, la baisse des ventes nettes des activités abandonnées joue un rôle important. D'autre part, le secteur mondial des licences est revenu à un niveau normal par rapport aux contributions extraordinairement...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :