Santé : Nemera pousse ses murs et recrute

 |   |  456  mots
(Crédits : Nemera)
Alors qu'il s'apprête à accueillir un nouvel actionnaire, le fabricant de dispositifs médicaux va créer au moins 70 emplois en 2019. Cette phase de croissance récurrente depuis ces dernières années, s'accompagne d'investissements dans l'outil de production.

La cession en cours de 50 % de son capital aujourd'hui détenu par le Britannique Montagu, au fonds français Astorg, n'entrave pas la marche en avant de Nemera (La Verpillière, Isère).

Après avoir recruté une centaine d'opérateurs de production l'an dernier, fait passer les effectifs de son centre de recherche de 20 à 100 personnes en 5 ans, le fabricant de dispositifs médicaux s'ancre plus encore dans la croissance.

"Nous venons de gagner un client nouveau important qui nous engage sur le long terme", fait valoir Laurent Poirier, DRH du site isérois.

Le mouvement déjà bien engagé repose en partie sur la capacité d'innovation du groupe qui produit des dispositifs d'administration des médicaments, notamment des compte-gouttes sans conservateurs, des inhalateurs, des injecteurs, des stylos à insuline et encore des pompes et valves pour vaporisateurs.

Accompagner les patients

En misant sur l'innovation, Nemera se fixe un objectif : améliorer l'observance.

"La précision du dosage et l'ergonomie des dispositifs d'administration jouent un rôle crucial dans l'efficacité et l'observance des traitements par les patients", souligne Manuela Basso, responsable de la Communication Externe de Nemera.

Les équipes R&D du groupe, également basées à La Verpillière, vont donc continuer de s'étoffer. "Nous avons embauché 80 personnes en 5 ans au sein du centre d'innovation, nous resterons sur cette dynamique dans les prochaines années », assure le DRH.

L'idée est d'être à la fois moteur dans les propositions de nouveaux dispositifs, mais aussi de pouvoir travailler en partenariat avec les clients sur des attentes spécifiques.

En la matière, le groupe mise sur l'électronique pour aider les patients à mieux suivre leurs traitements.

"Nous allons de plus en plus vers l'introduction de dispositifs électroniques dans nos produits. C'est aujourd'hui un des moyens les plus surs pour mieux suivre l'observance", explique Laurent Poirier.

nemera

Le siège social de Nemera à La Verpillière

Renforcement de l'outil de production

En parallèle, le groupe monte en puissance dans la production. A La Verpillière, où sont produits les dispositifs ophtalmiques, d'inhalation et d'injection, il lance une extension du site lui permettant de gagner environ 20% de surfaces supplémentaires. De quoi pousser la capacité des salles blanches, au sein desquelles sont fabriqués l'intégralité des dispositifs. Des recrutements suivront.

Les autres sites du groupe basés au Tréport (France), à Neuenburg (Allemagne) et à Buffalo Grove (Etats-Unis) s'inscrivent eux aussi dans cette dynamique de croissance des effectifs et de l'activité.

L'an dernier, Nemera, qui emploie 1 900 personnes dans le monde dont 540 à La Verpillière où l'on dénombre aussi 100 intérimaires, a réalisé 293,7 millions d'euros de chiffre d'affaires en progression de près de 7%. L'objectif est de poursuivre au moins sur cette lancée cette année.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :