Sanofi, le double jeu

 |   |  1826  mots
A quoi joue Sanofi ?
A quoi joue Sanofi ? (Crédits : Robert Pratta)
Site de production hors normes environnementales, vaccins en sursis, arrêt définitif de certains traitements, comme l’Immucyst, principal traitement du cancer de la vessie... autant de cas de figure qui questionnent sur les arbitrages financiers, les pratiques, les ambitions et l'éthique du fleuron français des biotechnologies. Entre patients et rentabilité, le choix de Sanofi est cornélien.

Pour consulter cette enquête en accès libre (initialement publiée dans le n°139 d'Acteurs de l'économie-La Tribune), souscrivez à notre offre d'essai gratuite et sans engagement.

Il sera bientôt impossible de se procurer l'Immucyst, spécialité à base de BCG. Un médicament qui soigne chaque année 12 000 personnes atteintes d'un cancer de la vessie, cinquième cancer le plus fréquent en France. Sanofi était le seul laboratoire à fabriquer le médicament dans son usine de production à Toronto (Canada). Mais les déboires s'y sont accumulés.

Tout commence en 2013 lors de la découverte, au cours d'un contrôle sanitaire, de levures sur des cartons d'emballage contenant les flacons de poudre de BCG. La production est interrompue. La Food and Drug Administration (FDA), agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux, estime que l'usine canadienne n'est plus aux normes.

La société biopharmaceutique décide alors de la détruire et d'en reconstruire une nouvelle. Mais les aléas climatiques s'en mêlent alors : une tempête entraîne l'inondation du nouveau site en 2015. Nouveau coup d'arrêt à la production. S'ensuivent des problèmes de canalisations gelées qui retarderont encore la...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :