Nanotechnologies : Mathym prépare sa 2e levée de fonds

 |   |  709  mots
(Crédits : DR)
Créée en septembre 2013, la startup de nanotechnologies lyonnaise Mathym vise à s'imposer sur le marché des composites dentaires. C'est en vue de mettre en place son site de production de nanomatériaux que la jeune pousse s'apprête à clore un second tour de table de 1,8 millions d'euros.

Sur le marché de niche des composites dentaires, dominé par sept fabricants de composites (dont Dentsply, 3M, Ivoclar et Kerr) la course à l'innovation est omniprésente pour améliorer les propriétés optiques et mécaniques. Dans ce contexte, la jeune pousse lyonnaise Mathym propose des nanoparticules de fluorure d'ytterbium (YbF3, terre rare) présentes dans ses solutions colloïdales.

Spin Off

Jouant le rôle d'agents de contraste radio-opacifiant, celles-ci agissent sur deux tableaux : à la fois sur les propriétés optiques et le renforcement des propriétés mécaniques des dispositifs médicaux.

"Lors de la création de la société, nous avons choisi de nous concentrer sur les solutions colloïdales", explique Julien Alberici.

Le dirigeant a rejoint en 2012 l'inventeur du procédé, Frédéric Chaput, pour créer la société, rappelant...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :