Méditer, un bienfait professionnel ?

 |  | 1061 mots
Lecture 6 min.
(Crédits : Reuters)
Approche considérée comme marginale ou saugrenue il y a encore quelques années, la méditation est devenue une pratique de plus en plus prisée par les dirigeants et les managers. Au point que les entreprises, et plus largement le monde du travail, n'hésitent plus à déployer des programmes ad hoc intégrés au quotidien professionnel. Une pratique qui permet de se détacher de l'émotionnel et d'appréhender différemment le réel. Mais qui exige un engagement personnel et une pratique régulière auxquels certains ne sont pas prêts.

« Être assis le dos droit sur sa chaise, sans rien faire, sinon regarder ses pensées sans s'y accrocher, c'est déroutant. Je visais un objectif : comprendre. Et aujourd'hui, je médite pendant 20 minutes, plusieurs fois par semaine. » Karine Passagne-Cortesi, 43 ans, membre du Centre des jeunes dirigeants, a pu découvrir et s'initier à la méditation de pleine conscience via un partenariat entre le CJD Rhône-Alpes et la chaire Mindfulness, bien-être au travail et paix économique de Grenoble École de Management (GEM).

Directeur général d'une association de prévention et santé au travail employant 200 salariés, elle a, depuis octobre, suivi un cycle de huit séances de méditation de deux heures. Elle affirme aujourd'hui pouvoir intégrer cette pratique à son quotidien professionnel:

« Après seulement trois minutes de respiration profonde dans votre bureau, vous êtes ressourcée, davantage concentrée et ouverte. Plus vous pratiquez, plus vous trouvez le temps de ces petits moments. »

Validée scientifiquement

Pilier essentiel du bouddhisme, la méditation de pleine conscience a été occidentalisée, puis validée scientifiquement, dans les années 1970 par le professeur américain de médecine Jon Kabat-Zinn. On lui doit la méthode MBSR (Mindfulness based stress reduction), une posture...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :