AAA lève 23 millions d'euros outre-Atlantique

 |   |  268  mots
(Crédits : DR)
La société qui a collecté 148 millions depuis 2002 finalise les essais cliniques de phase III du Lutathera, une thérapie nucléaire moléculaire contre un cancer rare de l'intestin. L'entreprise basée dans l'Ain compte 17 unités de production en Europe, Israël et Etats-Unis.

Les levées de fonds se succèdent pour Advanced Accelerator Applications (AAA). L'entreprise spécialisée en médecine nucléaire moléculaire, et basée à Saint-Genis Pouilly, dans l'Ain, a annoncé avoir réussi une nouvelle augmentation de capital de 23 millions d'euros (26 millions de dollars) auprès d'investisseurs américains, cette fois. En février 2014 elle avait collecté 41 millions d'euros de cash. Au total, elle a engrangé 148 millions depuis 2002. Ce nouvel apport de trésorerie constitue une « étape majeure alors que nous nous préparons pour les résultats de l'étude de phase III du Lutathera », présentés en septembre prochain au congrès de la Société européenne d'oncologie médicale, reconnaît Stefano Buono, dg de la société, dans un communiqué.

17 centres de production

Le Lutathera testé dans 51 centres aux Etats-Unis et en Europe s'adresse aux malades atteints de tumeurs neuroendocrines de l'intestin moyen, une maladie rare. Cette molécule (un peptide analogue) était dans la corbeille de la biotech américaine Bio Synthema acquise par AAA en 2010.

AAA créé à partir d'un brevet déposé par le Cern - Stefano Buono est un ancien chercheur de cette organisation européenne pour la recherche nucléaire - développe des produits de diagnostic et thérapeutique pour l'imagerie médicale et la médecine personnalisée. Le groupe compte 340 collaborateurs et totalise 17 unités de production et de R & D en Europe (6 en France), Israël et Amérique du Nord. Il  a publié un chiffre d'affaires de 69,9 millions d'euros ( + 29,8 %) et un résultat net négatif de 10,8 millions en 2014.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :