Après le non au référendum, place à la réforme de l’audiovisuel public suisse

 |   |  721  mots
(Crédits : Pascal Lauener)
Le peuple suisse a décidé de rejeter massivement l'initiative qui proposait la suppression de la redevance audiovisuelle, l'une des plus élevées d'Europe à 451 francs (392 euros), et l'interdiction de tout subventionnement public. Le rôle de l'audiovisuel public est ainsi conforté, mais des réformes seront désormais incontournables.

Plus d'une trentaine de chaînes étaient concernées à travers le pays et 13 500 postes directs et indirects étaient suspendus au résultat des urnes ce dimanche en Suisse. Le peuple a décidé de...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/03/2018 à 9:28 :
Ah ben voilà, le peuple s'est exprimé mais les politiciens ne font que l'écouter qu'à moitié cherchant quand même, bons petits soldats néolibéraux qu'ils sont, à casser le service public afin de refaire un référendum dans 5 ans qui ira dans leur sens.

Bref on pourrait croire que la Suisse est plus démocratique que l'europe et c'est quand même vrai puisque au moins elle écoute à moitié ses citoyens, c'est déjà énorme.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :