Koto Parfums mise sur l'univers de Disney

 |   |  577  mots
(Crédits : DR)
Koto Parfums, société lyonnaise spécialisée dans l'univers des parfums pour enfants, lance la commercialisation de ses gammes sous licence Disney-Marvel. La maison, qui s'adresse à Drome Fragrances pour réaliser ses jus, exploite aussi la licence Hello Kitty, depuis 2008 ou encore Barbie.

Petit, le marché français des parfums pour enfants peut être estimé autour de 10 à 13 millions d'euros. Et il aurait plutôt tendance à se rétrécir, selon Nathalie Gourbeyre fondatrice et dirigeante de Koto Parfums. C'est pourtant sur ce créneau spécifique qu'elle a choisi de positionner son entreprise en 2005.

"Nous nous présentons comme une maison de parfums pour enfants. Ce terme de maison nous y tenons car il définit bien nos produits, de qualité", insiste cette créatrice de tendances.

L'affaire a traversé deux années difficiles, en 2013 et 2014, attribuées à un développement trop rapide et aux contrecoups différés de la crise financière de 2008-2009.

Reine des Neiges et Spider-Man

Koto Parfums, dont les effectifs ont été ramenés à 9 personnes (contre 13 il y quatre ans) auxquelles s'ajoutent sept commerciaux, a renoué avec une actualité chargée. En mars dernier elle a signé avec le groupe Disney/Marvel une licence pour quatre gammes de parfums, deux pour les filles (Reine des neiges et Princesse) et deux pour les garçons (Spider-Man et Cars).

"Nous voulions les lancer tous en même temps et la commercialisation démarre. Disney a été très exigeant par rapport aux normes. Nous, nous avons cherché à être innovants", explique Nathalie Gourbeyre.

Un petit sac à mains aux allures de boule de neige accompagne l'eau de toilette de la Reine des Neiges. Le flacon de Car est niché à l'intérieur d'une boîte aux formes de voiture en métal. "L'accueil de nos clients est enthousiaste", s'émerveille-t-elle. En France, Koto Parfums dit travailler avec 2 000 magasins et toutes les grandes chaînes.

Regard vers l'Asie

Koto Parfums a conclu, en 2016, un contrat avec Mattel, une autre compagnie américaine. En a découlé la mise sur le marché, en février dernier, de trois parfums pour filles : Barbie Sweet, Barbie Sportive et Barbie Glam. La licence pour garçons Playmobile s'arrête petit à petit pour cause d'échec commercial. Hello Kitty, la plus ancienne qui date de 2008 repart bien.

"Les ayants droit du groupe japonais Sanrio nous laissent une vraie liberté de création. C'est une collaboration familiale", raconte Nathalie Gourbeyre. "Nous avons développé de nouvelles lignes premium que nous vendons beaucoup en Asie, Chine, Hong-Kong, Taïwan et Thaïlande. En Europe les ventes reprennent".

Une ouverture sur les cosmétiques

Avec le coréen Holika Holika, une des marques de...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :