Les salariés d'Euronews interpellent la Commission européenne

 |   |  612  mots
(Crédits : Laurent Cerino/ADE)
Toujours inquiets quant aux perspectives d'avenir de leur chaîne, les salariés d'Euronews ont envoyé le 3 février, un courrier au président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker afin d'obtenir un soutien et de "les aider à sauvegarder notre chaîne et les valeurs européennes qu'elle a toujours véhiculées".

Dans une lettre adressée le 3 février à Jean-Claude Juncker qu'Acteurs de l'économie-La Tribune a pu obtenir, "les salariés d'Euronews, le comité d'entreprise, les délégués du personnel, le comité d'hygiène, sécurité et conditions de travail, et les syndicats CFDT, CFE/CGC, CGT, SNJ", attendaient une rencontre ou du moins un soutien du président de la Commission européenne quant à leur « inquiétude qui ne fait qu'augmenter" ces derniers mois en raison du plan de restructuration de l'entreprise prévu par la direction et à l'avenir de la chaîne. Ils devront se satisfaire d'un courrier d'Andrus Ansip, vice-président de la Commission européenne.

Ils écrivent craindre "une potentielle perte définitive de notre mission d'intérêt public européen, ce à quoi nous nous opposons, devient une véritable préoccupation pour nous tous".

Sur trois pages, les salariés détaillent les différents points d'inquiétudes concernant "la suppression de l'équipe ukrainienne, la réduction des services en langue farsi et arabe, et l'édition turque qui risque d'être supprimée".

Lire aussi : Euronews, tout sur la stratégie de la dernière chance

« Inquiétudes prises au sérieux »

Ils demandent ainsi de "

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :