Marketing : comment les startups se font-elles un nom ?

 |   |  812  mots
(Crédits : Luis Llerena / Unsplash)
Définir son nom et son identité est un défi tout particulier pour les startups. Contrairement aux sociétés traditionnelles, celui-ci doit coller à leur ADN de startup, c'est-à-dire des disrupteurs, inventant des nouveaux produits ou nouveaux modèles économiques. Et dans cette logique, la notion de marque - qui contribuera à la valorisation de l'entreprise - est primordiale. Décryptage.

Elles s'appellent cFactuel, Swabbl ou Happybreak. Toutes sont des startups lyonnaises récemment lancées. Et même si elles évoluent dans des secteurs distincts, allant des médias au tourisme, ces jeunes pousses ont un point commun : elles ont choisi un nom, symbole d'une identité qu'elles souhaitent déployer. Mais la particularité, par rapport aux entreprises traditionnelles, c'est que leur nom doit coller à leur ADN de startup, c'est-à-dire celui de disrupteur, inventant des nouveaux produits ou nouveaux modèles économiques. Et dans cette logique, la notion de marque - qui contribuera à la valorisation de l'entreprise - est primordiale.

Business modèle

Pour Lionel Sitz, professeur de marketing à l'emlyon et spécialiste du branding, "la particularité des startups est que leur business modèle repose sur la monétisation d'un produit. Les business angels achètent autant la marque que l'entreprise. L'élément le plus important dans la stratégie n'est donc pas uniquement consommateur mais aussi le business angel qui investi."

Un schéma inverse pour les entreprises plus anciennes qui, lors de leur création, parlaient aux investisseurs une fois qu'elles avaient "déjà fait de l'argent".

...
Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :