Institut Télémaque : l'escalier de l'ascenseur social

 |   |  986  mots
(Crédits : Institut Télémaque)
En Auvergne-Rhône-Alpes, 150 jeunes issus de milieux modestes sont accompagnés par l'Institut Télémaque. De la classe de 5e jusqu'à l'obtention du baccalauréat, ils sont suivis par un référent pédagogique au sein de leur établissement, mais aussi par un tuteur, issu quant à lui, de l'entreprise. Une démarche qui permet à ces élèves de s'ouvrir au monde. Mais qui vise aussi à relancer la dynamique enrayée de l'ascenseur social.

Stacy se soulève légèrement de sa chaise, agite la main avec impatience. "Jupiter, Mars, Uranus, la petite et la grande ours", énumère rapidement la jeune fille, tout en comptant sur ses doigts. Elle devait citer trois planètes et deux constellations : la réponse est correcte. Heureuse, elle se rassoit. Son équipe vient de gagner une manche, mais le quiz de culture générale n'est pas encore terminé.

Élève en 4e au collège Laurent Mourguet d'Ecully, en banlieue lyonnaise, elle participe à une journée spéciale de rencontre des acteurs régionaux de l'Institut Télémaque. Fondée en 2005, et créée à Lyon en 2013, l'association s'est donnée pour objectif de relancer l'ascenseur social dès le collège afin d'encourager l'égalité des chances des jeunes issus des classes sociales les moins favorisées. Un chiffre illustre ce décrochage social : si le taux de chômage atteint en moyenne 25 % chez les jeunes, il peut culminer, pour cette population, à plus de 40 % dans certains quartiers populaires.

Le principe pour tenter de combler ce fossé ? Un tuteur d'entreprise ainsi qu'un référent pédagogique accompagnent leur "filleul" jusqu'à l'obtention de son baccalauréat. Timidement, mais avec...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :