Formation : L'Inseec U, Microsoft et Onepoint veulent construire une filière dédiée à l'Intelligence artificielle

 |   |  540  mots
(Crédits : Philippe Wojazer)
Les trois acteurs entendent répondre aux besoins des entreprises en leur proposant des formations adaptées à leurs besoins croissants de ressources spécialistes de l'Intelligence artificielle.

L'établissement d'enseignement supérieur Inseec, le géant spécialiste des plateformes et des services cloud Microsoft France, et la société spécialisée dans la transformation numérique et les services informatiques des entreprises Onepoint ont signé un accord de partenariat en vue de construire, ensemble, une filière de formations diplômantes de niveau Bac +5 autour de l'Intelligence artificielle et de la data science.

Ce cycle complet de formation sera, dans un premier temps, construit et déployé sur le campus de Lyon. Il devrait ensuite être dupliqué à Bordeaux et à Paris.

C'est une suite logique pour le site lyonnais qui fait référence en la matière au sein du groupe. Il accueille une Chaire de recherche Digital, Data Science et Intelligence artificielle, dirigée par Pascal Montagnon, et organise un grand sommet qui explore une facette de l'intelligence artificielle dont la prochaine édition aura lieu le 9 juin prochain.

Manque de formations

Ce rapprochement est le fruit d'un constat collectif : le manque de formations diplômantes adaptées aux problématiques des entreprises.

"Nous le constatons tous les jours dans nos missions. Les entreprises en transformation demandent des compétences en Intelligence artificielle, mais aussi en lien avec la data. Chez Onepoint, nous avons un plan de recrutement de 200 personnes en 2020, rien qu'en Intelligence artificielle", témoigne Gontran Peubez, associé, responsable des activités data & IA de Onepoint.

Pour Microsoft, qui a fait de l'Intelligence artificielle l'un de ses piliers de développement qui se traduit déjà par le lancement d'une vingtaine d'écoles 3IA en France, il s'agit surtout d'accélérer l'acculturation au plus grand nombre à l'intelligence artificielle et fédérer un écosystème.

Il s'agit également de contribuer à former ses ressources nécessaires pour l'avenir, mais surtout pour celles de son réseau de partenaires.

"Après les efforts engagés sur les BAC +3, il nous faut accélérer vers les Bac +5", poursuit Pascal Clerc, le directeur régional Centre-Est de Microsoft France.

Double regard

Autre originalité de ce programme, et qui explique la présence de ces partenaires complémentaires : la volonté des acteurs de ne pas le cantonner à une discipline technique, mais de combiner "science de l'ingénieur et approche business".

"Ce type de formation n'existe pas sur le marché. Nous favorisons ainsi l'employabilité de nos étudiants. Nous avons déjà des demandes. Nous ne sommes pas inquiets sur les débouchés", assure Pascal Montagnon.

Opérationnelle dès octobre 2020, la formation comptera 25 étudiants par promotion et se déroulera en formation initiale (dont un an de stage à temps plein) ou en alternance.

Outre leurs apports pédagogiques, les deux partenaires proposeront cette formule à quelques étudiants - leur nombre n'est pas encore définitif. Ceux qui le souhaitent pourront également passer la certification Microsoft Azure, une reconnaissance de son expertise en matière informatique, très appréciée des recruteurs sur le marché de l'emploi.

L'école d'enseignement supérieur vise une reconnaissance de son diplôme par l'État très rapide : en 8 ou 9 mois au lieu des trois ans habituel.

"L'intelligence artificielle est reconnue comme un secteur en tension. Nous avons l'assurance de pouvoir travailler en un temps record", conclut Pascal Montagnon.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :