Un mastère "automobile" d'envergure internationale en préparation à Clermont-Ferrand

 |   |  413  mots
(Crédits : DR)
Les deux grandes écoles clermontoises l'ESC Clermont et Sigma Clermont préparent, pour la rentrée 2020, un mastère spécialisé commun sur le thème de l'automobile et de la mobilité. Avec un objectif : devenir une formation de référence en la matière au niveau européen.

L'école de commerce ESC Clermont et l'école d'ingénieurs SIGMA Clermont poursuivent leurs collaborations en matière de double-diplôme pour leur filière commune "passion automobile et mobilité". Elles travaillent, pour la rentrée 2020, à l'élaboration d'un mastère spécialisé (M.S.) sur le thème "Future  Automotive  & Mobility Business Models".

Ce diplôme (Bac +5/6) viendra compléter l'offre existante (d'un module sectoriel à Bac +3 à une spécialisation à Bac +5) et s'adresse à de jeunes diplômés ingénieurs et managers, mais également à des salariés en formation continue.

Comme toutes les formations proposées par les deux établissements, ce programme sera soumis à la conférence des grandes écoles (CGE) pour obtenir une co-accréditation. Et ainsi lui donner tous les atouts nécessaires aux yeux des futurs candidats.

Ambitions européennes

La structuration de la filière de formation s'inscrit dans un contexte porteur.

"Que ce soit au niveau régional, national et européen, les enjeux de la mobilité sont présents à tous les niveaux. On les retrouve aussi dans la feuille de route de la Filière automobile et mobilité", souligne Françoise Roudier, le directeur général du Groupe ESC Clermont.

Les deux institutions sont positionnées depuis plusieurs années sur le secteur automobile, et par extension, sur la mobilité. Fortes de leurs expériences respectives, elles entendent "accompagner un secteur en mutation qui doit faire face à de nombreux défis, mais avec des perspectives de développement très fortes" en formant des managers et des ingénieurs "agiles, proactifs, adeptes de la fertilisation croisée et répondant aux besoins futurs de la filière", poursuit Sophie Commereuc, la directrice de SIGMA Clermont.

Et ainsi positionner leurs établissements sur l'échiquier européen en profitant du lancement national de ce nouveau diplôme.

"Nous souhaitons être des producteurs de compétences et une référence européenne dans ce domaine", affirment-elles d'une seule voix.

Soutien des professionnels du secteur

Pour préparer ce projet, les deux écoles s'appuient sur leurs enseignants-chercheurs, un programme "au contenu novateur et prospectif" et comptent sur le soutien des professionnels du secteur, Michelin en tête.

"C'est un atout considérable, une référence dans ce domaine qui nous fait bénéficier de son expertise et de ses recommandations", souligne Françoise Roudier.

Les deux écoles collaborent également avec le cluster régional CARA et plus largement avec de nombreuses entreprises du secteur automobile.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :