Un campus unique en France pour la filière Lumière

 |   |  563  mots
(Crédits : Muriel Chaulet/Ville de Lyon)
Un campus des métiers et des qualifications dédié à la filière Lumière a été inauguré vendredi 30 juin. Le but de ce campus hors les murs qui réunit un réseau de 15 établissements lyonnais est de mieux former les élèves, du secondaire à l'enseignement supérieur, afin de développer l'activité économique de la filière.

Eclairage intelligent, bâtiment durable, "la lumière ne doit plus se limiter à cette image réductrice de l'ampoule et des luminaires. Aujourd'hui, les solutions d'éclairages intelligents représentent 50 milliards d'euros", souligne Henri Coulloumme-Labarte, vice-président du cluster Lumière. Dans ce contexte, s'adapter pour "tirer son épingle du jeu", notamment au travers de la formation, est devenu essentiel.

C'est justement pour accompagner cette évolution d'une filière en mutation qu'un Campus Lumière vient d'être inauguré ce vendredi à Lyon : "Nous manquons de formations spécialisées, notamment pour les niveaux bac +3, 4 et 5", détaille celui qui est également président de ce nouveau campus des métiers et des qualifications.

Lire aussi : Lifi : Et si l'Internet de demain passait par la lumière ?

Aussi, l'objectif affiché de ce nouveau campus est de favoriser "l'élévation des compétences professionnelles dans la lumière afin de développer l'activité et le rayonnement économique des entreprises de la filière." Pour y parvenir, quatre axes de travail ont été définis : développer une culture lumière dans les formations, depuis le collège ; améliorer les relations école-entreprise ; adapter l'offre de formation en créant de véritables parcours et valoriser la filière éclairage.

Réseau

Comme tous les campus des métiers et des qualifications (au nombre de 13 dans la région Auvergne-Rhône-Alpes), le campus Lumière est hors les murs. Autrement dit, il s'agit avant tout d'un réseau pour l'instant composé de 15 établissements lyonnais, du secondaire et de l'enseignement supérieur. Parmi eux, le lycée professionnel Tony Garnier, l'école La Mache, l'université Lyon 3 - IAE ou encore l'ENSATT Lyon.

A terme, "intégrer d'autres établissements de la région sera une évolution naturelle. Des formations comme la gestion d'énergie ou des systèmes numériques pourront rejoindre ce campus car elles répondent aux besoins de la filière", explique Bernard Briand, directeur du lycée Edouard Branly. Avec l'IUT Lyon 1 et le cluster Lumière, le lycée fait partie du triptyque de gouvernance du nouveau campus, en lien avec le rectorat de Lyon et le conseil régional Auvergne-Rhône-Alpes.

Outre ces formations déjà existantes proposées par les établissements membres du réseau, deux nouvelles formations vont voir le jour dès la rentrée 2017. Une première à l'IUT Lyon 1. Cette licence...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :