Auvergne-Rhône-Alpes : le recrutement des cadres en hausse de 6% en 2020

 |   |  427  mots
(Crédits : DR)
L'Apec, dans son baromètre annuel de l'emploi des cadres en Auvergne-Rhône-Alpes, prévoit une hausse des recrutements de 6% pour l'année 2020.

L'année 2019 a été particulièrement bonne pour l'emploi des cadres en Auvergne-Rhône-Alpes. La Région a enregistré 30 440 recrutements de cadres en CDI ou en CDD d'un an et plus, soit une hausse de 4% par rapport à 2018, selon le baromètre annuel de l'Association pour l'emploi des cadres (Apec) dévoilé ce vendredi 14 février 2019.

Des bons résultats qui positionne la région Auvergne-Rhône-Alpes comme seconde région la dynamique en terme d'emploi cadre, mais tout de même loin derrière l'île-de-France qui enregistre près d'un recrutement de cadres sur deux.

+ 6% en 2020

Le marché dynamique dans la région comme sur l'ensemble du territoire pousse les entreprises à embaucher en 2020. Elles prévoient ainsi de recruter 32 190 cadres soit une hausse de 6% par rapport à 2019.

Plus de 9 embauches sur 10 s'effectueraient en Rhône-Alpes (soit 92% des recrutements), et notamment pour des établissements situés en Isère et dans le Rhône où les entreprises sont particulièrement confiantes. Une entreprise sur 5 prévoit d'augmenter ses effectifs cadres.

Les entreprises cherchent principalement à recruter des professionnels de l'informatique (20% des prévisions), du commerce-marketing (19%) et de l'ingénierie-R&D (17%). Parmi les secteurs porteurs : les services (64% des intentions de recrutements), suivis de l'industrie qui concentre désormais un cinquième des recrutements.

"Les entreprises ont besoin de toujours plus d'emplois qualifiés," précise Eric Guillaumot, délégué régional Auvergne-Rhône-Alpes de l'Apec.

Nouveaux enjeux

En 2020, les cadres devront toujours faire face à la transformation numérique qui a un impact important sur les PME et transforme leurs métiers de cadres, même si, paradoxalement, elle alimente fortement les besoins en compétences (formations et recrutements) des entreprises.

Leurs responsabilités évoluent également. Désormais, plus d'un cadre sur deux n'a plus de responsabilité hiérarchique, mais il lui est de plus en plus demandé des aptitudes en gestion de projet et des compétences transversales, comme l'adaptabilité.

En parallèle, les entreprises cherchent à réduire les inégalités au sein de leurs entreprises. Alors que deux tiers des cadres sont encore des hommes en 2019, il leur reste des efforts à faire en matière d'égalité, et notamment d'égalité salariale. L'Apec note encore un écart de 16% entre les salaires des femmes et des hommes cadres en 2019. Idem pour l'embauche des cadres de plus de 15 ans d'expérience, où seulement 14% des recrutements sont programmés pour ce type de profils.

"Conséquences : un cadre sur deux arrive encore à la retraite au chômage", conclut Eric Guillaumot, délégué régional Auvergne-Rhône-Alpes de l'Apec.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :