Les ETTP, une autre solution pour développer la flexibilité du travail

 |  | 997 mots
Lecture 5 min.
(Crédits : Businessoféminin)
A l'heure où la flexibilité du travail est au coeur du discours politique, les entreprises de travail en temps partagé (ETTP) restent rares en France. Mais dans le Rhône, le phénomène fait son nid. Une stratégie qui permet aux entreprises de s'adapter rapidement aux fluctuations d'activité, et aux salariés, d'observer une certaine stabilité.

En un an et demi, Justine Bègue a travaillé pour trois entreprises. Elle est pourtant en CDI. Embauchée en février 2015 par Sirac, entreprise de travail en temps partagé (ETTP) basée à Villeurbanne, la jeune femme est mise à disposition d'entreprises dans son domaine de compétences - le conseil en insertion- tout en étant assurée de conserver son salaire entre deux missions.

C'est le principe même des ETTP. Autorisées depuis 2005 en France, elles travaillent avec de petites structures qui n'auraient pas la possibilité de signer un contrat en temps plein. Pour une entreprise traditionnelle "l'obligation d'embaucher en CDI peut faire peur", reconnaît Baptiste Dumas, fondateur de Sirac en 2009. Depuis sa fondation, 90 personnes ont été employées et des agences associées sont en création à Villefranche-sur-Saône, Valence, Dijon, Grenoble et Avignon.

Une flexibilité qui avantage, par exemple, les jeunes entreprises. Simon Néouze, gérant du cabinet de communication Better & Stronger, reconnaît :

"Payer le temps partagé, c'est peut-être un peu plus cher qu'un contrat classique. Mais ça économise beaucoup de temps de recrutement et de frais éventuels en cas de...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :