Armel Le Cléac'h : l'Homme, le progrès et la mer

 |   |  2403  mots
(Crédits : BPCE)
Compétiteur acharné, le vainqueur 2017 du Vendée Globe construit ses succès grâce à une approche collective du challenge, et un management de "délégation" qui lui permettent de fédérer, même dans les défaites, tout un écosystème. En toile de fond, un idéal anime Armel Le Cleac'h : celui du progrès. Progrès technologique, progrès humain, progrès écologique. Une quête insatiable du mouvement, illustrée par sa remise en cause du modèle actuelle du Vendée globe. Entretien contre vents et marées.

Acteurs de l'économie - La Tribune. L'activité de navigateur nécessite une implication en amont, pendant, et en aval de la compétition, comme c'est le cas pour le Vendée globe. Etre skippeur, aujourd'hui, est-ce davantage mener une aventure sportive ou d'entreprise ?

Armel Le Cléac'h. (Il sourit) C'est avant tout un travail d'équipe. Je suis certes tout seul sur mon bateau, mais sans un collectif autour de moi sur l'ensemble du projet, je ne ferai pas grand-chose. C'est donc une aventure d'entreprise, notamment dans sa dimension collective. Nous avons tous un rôle précis et défini, afin d'atteindre un objectif commun. Nous nous attelons à mettre en harmonie les différentes composantes et compétences du projet afin que le jour J, c'est-dire celui du départ, je sois prêt à me lancer dans les meilleures conditions.

Une hiérarchie s'installe dans l'équipe pour obtenir cet optimum. Le "team" est une petite PME au "budget" de 5,5 millions d'euros (le montant dépensé par le sponsor Banque Populaire, NDLR) avec une organisation précise : un manager, un responsable technique, des salariés, etc. Le parallèle avec une entreprise classique est donc légitime : nous traversons des hauts et...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :