Grand Frais : les salariés de Cremlog refusent le licenciement économique

 |   |  518  mots
(Crédits : STEPHANIE GALLO)
A la Talaudière, les salariés de Cremlog (prestataire exclusif logistique crèmerie du groupe Grand Frais) sont dans un bras de fer avec leur direction. Ils refusent le Plan de sauvegarde de l'emploi présenté suite à la décision de déménager la plateforme logistique à Saint-Priest.

Sur ordonnance du tribunal de grande Instance de Saint-Etienne notifiée hier soir à 17 heures, les salariés de Cremlog ont dû lever le piquet de grève qu'ils tenaient depuis jeudi dernier, mais...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :