Logistique : la startup Boa concept pulvérise ses objectifs

 |   |  324  mots
Chantal Ledoux vise les 6 millions d'euros de chiffre d'affaires sur 2016.
Chantal Ledoux vise les 6 millions d'euros de chiffre d'affaires sur 2016. (Crédits : YP)
Avec son convoyeur évolutif intelligent, lconcept a enregistré une croissance de 230 % en 2015. Elle emménage dans un nouveau site et internalise l'assemblage de son convoyeur, et vise désormais l'international.

Boa Concept passe à la vitesse supérieure. La startup stéphanoise fondée en 2012 par Chantal Ledoux et Jean-Lucien Rascle vient d'inaugurer son nouveau site de 2 000 mètres carrés, installé dans les anciens locaux de l'imprimerie Loire offset Titoulet.

Cette opération va permettre à l'entreprise d'internaliser l'activité d'assemblage de son convoyeur modulaire intelligent et de disposer d'un vaste espace de stockage. Désormais, Boa concept ne sous-traitera plus que la fabrication des pièces de base et des cartes électroniques.

"Plug and carry"

En trois ans d'activité, Boa concept a séduit une dizaine d'acteurs importants de la logistique et de l'e-commerce (Oscaro, Gemo...) avec son convoyeur évolutif. Celui-ci a la particularité de s'assembler grâce à un système "plug and carry" qui permet de le monter par tronçons d'un mètre, comme un jeu de construction.

Lire aussi : Boa concept, la startup qui veut révolutionner la logistique

L'an dernier, la startup stéphanoise a notamment installé un système logistique complet pour le compte du distributeur de fournitures industrielles Orexad. Un contrat à 1,6 million d'euros. Elle a également signé des contrats avec Dépôt bingo, Mersen...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/06/2016 à 12:09 :
Un bon produit ...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :