Salomon relocalise en s'appuyant sur un partenariat avec Chamatex

 |  | 764 mots
Lecture 4 min.
L'usine de Chamatex est implantée à une heure et demie de trajet du siège social de Salomon à Annecy.
L'usine de Chamatex est implantée à une heure et demie de trajet du siège social de Salomon à Annecy. (Crédits : DR)
La marque d’articles de sports participe à l’implantation d’une usine robotisée 4.0 de fabrication de chaussures à Ardoix (Ardèche), dans le cadre d’une stratégie globale de relocalisation. Avec, comme signe distinctif de ce projet, un partenariat "gagnant-gagnant" avec plusieurs autres fabricants (Chamatex, Babolat et Millet).

Le thème de la relocalisation est arrivé sur le devant de la scène politique et médiatique depuis l'arrivée de la pandémie. Mais la construction de l'usine ASF 4.0 de Chamatex à Ardoix (Ardèche), qui vise à produire 500.000 chaussures annuellement d'ici 2025, ne date pas de cette année.

"L'accord avec Chamatex a été conclu fin 2018", explique Véronique Rémy, la directrice marketing de Salomon. L'entreprise a noué ce partenariat avec le fabricant textile Chamatex (120 salariés ; 30 millions d'euros de chiffre d'affaires) au même titre que les marques de sport Babolat et Millet, qui produiront également sur le même site.

Salomon apportera pour sa part du savoir-faire et du financement ; en échange, Chamatex s'engagera à dédier 50% de sa production aux produits Salomon, dans l'usine qui entrera en service au deuxième semestre 2021. Le fabricant textile a levé dix millions d'euros de financement...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :