Industrie : Pourquoi Renault Trucks réduit uniquement les effectifs de ses "cols blancs"

 |   |  733  mots
(Crédits : Renault Trucks)
Renault Trucks, le constructeur de camion, filiale du groupe Volvo, devrait supprimer 463 postes de techniciens et de cadres. Une décision qui vise à préserver "l'outil industriel" en vue de la reprise, même lointaine.

Ce jeudi 18 juin, l'assemblée générale de Volvo a du pain sur la planche. Les actionnaires du géant Suédois, qui ne devraient pas recevoir de dividendes en 2020 malgré la bonne rentabilité du groupe en 2019, devront valider un plan d'économie important pour faire face à la crise : baisse des investissements de développement de l'ordre de 35% et plan de réduction de 4 100 salariés dans le monde - dont près de 1 250 en Suède.

En France, cela concernait 463 salariés de la filiale du groupe Volvo, Renault Trucks, soit 25 personnes sur le site de Bourg-en-Bresse et 335 sur le site de Lyon. En compensation, le site pourrait récupérer 100 postes de travail actuellement sous-traités par Arquus, la filiale défense de Renault Trucks.

"Nous sommes contre les suppressions de poste, c'est un fait. Néanmoins, nous considérons que l'effort avec les actionnaires est partagé. Nous ne...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :