Solvay revoit à la baisse ses ambitions lyonnaises

 |   |  377  mots
Près de Lyon, Solvay abandonne son projet architectural d'envergure pour son centre de recherche
Près de Lyon, Solvay abandonne son projet architectural d'envergure pour son centre de recherche (Crédits : Patriarche)
Solvay renonce à son projet de construire son nouveau centre de R&D en lieu et place de ses locaux actuels. Un revers pour la Métropole de Lyon qui avait fait de ce projet l'un des fers de lance de sa politique industrielle.

Coup dur pour l'écosystème industriel lyonnais. Solvay, le groupe belge spécialisé dans la chimie de spécialité, abandonne son projet à 100 millions d'euros fléché sur la Métropole de Lyon.

Il ambitionnait de construire, en lieu et place de 80% de son actuel centre de recherche - le plus grand du groupe - à Saint-Fons, au cœur de la Vallée de la Chimie, un grand centre d'innovation qui devait regrouper les chercheurs lyonnais et parisiens du groupe.

Au lieu d'un bâtiment en forme sinusoïdale dessiné par le cabinet d'architecture Patriarche, le groupe se contentera "de moderniser progressivement ses infrastructures actuelles", indique-t-il dans un communiqué.

"Cette adaptation est nécessaire en raison de la forte augmentation des coûts de ces projets malgré l'engagement et l'accompagnement de la ville et de la Métropole de Lyon et de l'évolution du contexte économique", justifie le groupe.

Il évoque également un nombre de collaborateurs souhaitant s'inscrire dans une mobilité géographique jugé trop faible. En conséquence, il devrait maintenir son site parisien d'Aubervilliers, initialement condamné à la fermeture. Il revoit également ses ambitions pour la construction, jugée...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :