Industrie : Sintex NP renoue avec ses racines lyonnaises

 |   |  499  mots
(Crédits : DR)
Filiale européenne du groupe indien Sintex Plastics Technology depuis 2007, le groupe spécialisé dans la transformation des matières plastiques, dont le siège est à Genas, est en passe d'être repris par le fonds d'investissement lyonnais Siparex.

Un changement d'actionnaires en vue qui sonne comme un retour aux sources. Le capital de Sintex NP (275 millions d'euros de chiffre d'affaires, 2 800 collaborateurs), le pôle européen du groupe indien Sintex Plastics Technology, est en passe d'être repris par le fonds d'investissements lyonnais Siparex en tant que nouvel actionnaire majoritaire, accompagné par Carvest, BNP Paribas Développement et AfricInvest.

L'opération, qui est en attente de l'approbation des autorités de la concurrence, doit donc déboucher sur un nouveau propriétaire lyonnais pour le groupe industriel spécialisé dans la transformation de polymères, de composites et de pièces métalliques de précision qui trouve ses origines en 1930 à Villeurbanne sous la dénomination de NIEF. Un nom que le groupe porte jusqu'en 2007, et son rachat par l'indien Sintex.

"Nous avons fait un bon bout de chemin ensemble avec l'actionnaire précédent puisque le chiffre d'affaires de l'entreprise a doublé depuis 2010 grâce, notamment, à dix opérations d'acquisitions. Il se trouve que l'actionnaire fait aujourd'hui face à un endettement important sur ces investissements en Inde, et qu'il cherchait à trouver des solutions pour se désendetter. La vente de la filiale européenne de Sintex est alors apparue comme la meilleure solution pour l'ensemble des parties", souligne Eric Pisani, le CEO de Sintex NP.

Présent sur différents marchés

Spécialisé dans le secteur de l'automobile (37% de son activité), le groupe qui compte quatre sites en Auvergne-Rhône-Alpes - dont son siège social à Genas - affiche un trend d'environ 3% de croissance organique par an en étant également présent sur les marché de l'électricité, de l'aéronautique ou encore de la santé.

"Nous tenons à cette diversification des activités qui nous permet d'être moins sujet aux cycles de tel ou tel marché, à l'image du secteur automobile qui connaît une baisse après plusieurs années de croissance", commente Eric Pisani.

Une diversité sectorielle qui s'accompagne d'une diversité géographique puisque Sintex NP, qui détient 17 implantations en France, en Allemagne, en Europe de l'Est, en Tunisie et au Maroc réalise une part majoritaire de son activité à l'international.

"Fort de son excellence industrielle, de sa présence internationale et de sa capacité à identifier, acquérir et intégrer des entreprises de son secteur, Sintex NP dispose de l'ensemble des atouts qui lui permettront de consolider ses parts de marché ", commente dans un communiqué Florent Lauzet, directeur associé responsable du pôle Siparex ETI.

Le Mexique dans le viseur

Prochainement adossé à Siparex qui jouera le rôle d'actionnaire sans intervenir quotidiennement dans la conduite de l'entreprise, Sintex NP prévoit d'accélérer son développement, notamment par de nouvelles opérations de croissance externe.

Le groupe a notamment fait de l'Amérique du Nord, et plus précisément du Mexique, sa nouvelle région prioritaire.

"Nous avons également l'ambition d'être d'avantage présent sur le marché allemand, où notre potentiel de développement est important", annonce Eric Pisani.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :