General Electric réduit drastiquement le dividende

 |   |  229  mots
(Crédits : Daniel Becerril)
General Electric a réduit mardi son dividende trimestriel à seulement un cent par action et annoncé la scission en deux entités de son activité dans l'électricité.

Il s'agit des premières initiatives du nouveau PDG Larry Culp, nommé en début de mois, pour essayer d'enrayer la chute du conglomérat industriel américain.

GE a publié mardi une perte de 22,8 milliards de dollars (20,07 milliards d'euros) au troisième trimestre en raison d'une dépréciation de la valeur de son activité GE Power. Parallèlement à la nomination de Larry Culp, le groupe avait fait savoir dès le 1er octobre qu'il inscrirait une telle charge, liée essentiellement à l'acquisition des activités d'Alstom dans l'énergie en 2015.

"Mes priorités au cours des 100 premiers jours consistent à mettre nos activités en situation de gagner, à commencer par Power, et à accélérer notre désendettement", déclare le nouveau PDG, cité dans le communiqué accompagnant les résultats.

"Nous agissons rapidement pour améliorer notre situation financière en commençant avec les initiatives annoncées aujourd'hui. Je suis impatient de vous donner de plus amples informations au sujet de nos progrès début 2019."

On ne sait pas encore si la branche hydro du géant américain sera concernée par ces nouvelles annonces. En Auvergne-Rhône-Alpes, GE Hydro a déjà signé, il y a quelques mois, un PSE qui prévoit la suppression de 293 emplois sur les 825 que compte son site grenoblois

Lire aussi : General Electric Hydro : un accord sans triomphalisme

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 31/10/2018 à 13:49 :
La direction de GE n'a pas vu arriver notamment l'essor et la baisse des énergies renouvelables, comme d'autres. C'est une des principales raisons de cette chute. Il est impératif d'être bien positionné sur les renouvelables car leur essor est le plus important de l'énergie pour encore quelques décennies mais il faut être innovant désormais et savoir bien choisir ses partenariats car ces marchés sont de plus en plus concurrentiels. Cà pourrait presque être une occasion de racheter des parts d'Alstom ou autres mais à bas prix !
a écrit le 31/10/2018 à 12:41 :
Bon, et maintenant? Comment reconstruire des turbines en France une fois que GE a bu la tasse? Tout cela est bien joli, mais pas très constructif. GE a "volé" une entreprise française en utilisant la justice américaine pour exercer un chantage sur le patron d'Alstom. La France a réagit en supprimant les dispositifs d'aide à l'exportation transformant la société en coquille vide. GE perd de l'argent et licencie. Ces salariés sont sans emplois maintenant et le capital de ces ventes part en Allemagne grâce à une fusion "entre égaux, dont l'un des 2 égaux dispose de 51% des droits de vote et fait face à une myriade d'autres égaux qui ne détiennent pas plus de 5%". Comment on reconstruit quelque chose qui nous appartient maintenant?
a écrit le 30/10/2018 à 19:45 :
Toujours incroyable qu'une société, dont les comptes sont audités, puisse sortir de sous le tapis des dépréciations d'un tel montant.. il y en a qui devrait être lourdement condamnés, et je ne pense pas à la société elle-même car les actionnaires paient déjà très cher ces "anomalies". il faut aller chercher les directeurs financiers, les auditeurs etc...
a écrit le 30/10/2018 à 19:40 :
Jolie pirouette comptable et fiscale .... Presque rien... C est une petite dépréciation d actifs ... La routine quoi .... La lecture de l audit réalisé serait certainement instructif ....
Le chemin est ainsi facilement tracé pour justifier des plans sociaux et licenciements ( boursiers - oups- ça s est écrit tout seul ) "économiques" ... Parce que ça coûte vraiment trop cher les salariés .... Et puis le marché des énergies c est pas facile .... Y a pénurie de demande .... De là à interpréter une faillite organisée comme on les connaît bien .... C était bien la meilleure solution industrielle de céder Alstom à GE ... "Promis juré "
#rilov #samsonite #liquidationtotale ....#riennachangé


Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :