Comment Kalray veut conquérir le monde

 |   |  865  mots
(Crédits : Kalray)
L'entreprise grenobloise, qui a mis au point un processeur embarqué innovant, lève 43,5 millions d'euros pour son introduction en bourse. Moins de cinq ans après avoir frôlée la liquidation, Kalray vise désormais une place de leader mondial.

Kalray signe un record pour son introduction en bourse. L'entreprise grenobloise, dont la première cotation en bourse a lieu ce jour avec un prix de l'action fixé à 22 euros, réalise une augmentation de capital de 43,5 millions d'euros, soit la plus importante IPO depuis la création d'Euronext Growth en 2005.

"Une fierté" pour Eric Baissus, le président du directoire, mais aussi une nécessité : cette somme doit permettre à Kalray (61 collaborateurs) de financer le déploiement industriel et commercial mondial de son innovation, un processeur embarqué spécialement conçu pour intégrer les nouveaux systèmes intelligents (aéronautique, voitures autonomes, data-centers...).

Un supercalculateur protégé par 23 familles de brevets, 2 000 fois plus puissant qu'un ordinateur de bureau, capable de traiter des données en temps réel et de réaliser 80 fonctions critiques simultanément. Principal atout de cette puce : une puissance de calcul annoncée par Kalray "trois fois supérieure" aux produits de la concurrence.

"Une belle technologie qui a demandé dix ans de travail et 60 millions d'euros d'investissements en R&D que nous voulons maintenant transformer en leader mondial. Notre solution...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :