Acerde : après le rebond, place à l'industrialisation

 |   |  727  mots
(Crédits : DR)
Pivoter ou mourir. L'entreprise savoyarde s'est retrouvée face à ce dilemme en 2011, quand, après cinq ans de recherche et développement et plusieurs millions d'euros investis, elle échoue à déployer sa technologie. Finalement, "en à peine six mois", Acerde réussit à rebondir, et accélère désormais sur la phase industrielle. Avec pour ambition d'atteindre le million d'euros de chiffre d'affaires, ainsi que l'équilibre, en 2020.

Acerde accueille un nouveau soutien financier "de plusieurs millions d'euros" de la part "d'un leader mondial des technologies médicales". Cette annonce, encore confidentielle, symbolise le renouveau de cette jeune entreprise à fort potentiel d'innovation, spécialisée dans l'imagerie médicale. C'est "le deuxième tournant de la vie de l'entreprise", détaille Hervé Poirel, président de cette jeune pousse basée à Saint-Hélène du lac. Tout proche du dépôt de bilan il y a encore quelques années, elle a su effectuer un pivotement stratégique pour se sauver.

Rebond

Ce premier tournant a eu lieu en 2011. Au moment de sa création en 2006, Acerde avait décidé de se spécialiser dans la technologie AlN pour concentrateurs solaires afin de développer de nouvelles diodes. L'objectif de chiffre d'affaires était ambitieux : atteindre les 15 millions d'euros en cinq ans. Cependant, les recherches n'aboutissent pas.

"C'est le risque. Des Japonais avaient pris une autre orientation technologique. Eux ont abouti vers un produit vendable et ont pris le marché. La seule différence est que cette société s'appelle Toshiba et qu'elle avait un budget de 300 millions d'euros de R&D quand Acerde disposait...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :