Climatisation, ventilation  : Comment l'américain UTC réorganise la CIAT

 |   |  737  mots
(Crédits : UTC)
UTC, puissant et discret conglomérat outre-Atlantique, ayant pris possession en janvier 2015 de la compagnie basée à Culoz (Ain), estime être au milieu du gué du processus de transformation. Il annonce avoir déjà investi près de 40 millions d'euros en incluant des dépenses effectuées sur son site historique (Carrier) de Montluel dans le même département.

La CIAT à Culoz, dans l'Ain : un "centre d'excellence" inauguré le 27 octobre remplace un des anciens bâtiments industriels. Dans ces locaux flambants neufs sont conçus et testés les nouveaux...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/11/2016 à 13:24 :
Bonjour,
le syndicat CGT CIAT déclare que ses deux années passées n'ont pas été sans conséquence sur la qualité de vie au travail (BURN OUT) dans certains secteurs. la reconvertion professionnelle a été difficile; les salariés sont passés d'une entreprise artisanale familliale à un site de production industriel à la pointe de la technologie.
la masse salariale est en constante diminution et les départs ne sont pas remplacer.
les salariés seront ils s'adapter à ce changement de culture - a suivre

CGT CIAT
a écrit le 30/10/2016 à 16:18 :
tout est beau dans le monde merveilleux d'UTC mais combien de burn out à Culoz, de transaction pour faire partir les personnes, de départ en retraite non remplacé, et encore
mieux à des collègues à 5 et 7 ans de la retraite ils leurs demandent de partir sous pretexte qu'ils ne pourront pas s'adapter à un nouveau logiciel, et il n'y a pas qu'à Culoz mais aussi dans les filiales étrangères. ou est leur soit disant "éthique".

leur processus d'amélioration continu sera sûrement la prochaine étape
pour se débarrasser à bon compte des anciens de la CIAT qui selon eux travaille
comme des "c...." car ce n'est pas l'argent qu'ils leur manquent .

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :