Bosch France : discussion autour du devenir des usines de Vénissieux

 |   |  384  mots
Selon les syndicats quelque 150 emplois pourraient être menacés à Vénissieux. (photo d'illustration)
Selon les syndicats quelque 150 emplois pourraient être menacés à Vénissieux. (photo d'illustration) (Crédits : © Ralph Orlowski / Reuters)
Dominique Olivier, le DRH de Bosch France, participera à une table ronde ce jeudi à la Préfecture, autour du devenir des usines de Vénissieux, à la demande des syndicats de l'équipementier. L'arrêt de la production d'éléments pour les moteurs diesel a été confirmé pour la fin 2017 tandis que le site de Bosch Rexroth doit réduire ses coûts de 19 millions d'euros. Selon les syndicats, quelque 150 emplois pourraient être menacés à Vénissieux.

L'inquiétude grandit pour les sites industriels de Bosch à Vénissieux, dans la banlieue lyonnaise. Et, à la demande des syndicats, une table ronde sera organisée ce jeudi à la préfecture du Rhône en présence des différents acteurs concernés : élus de la Métropole, de la Région, commissaire au redressement productif, etc. La CFDT s'en félicite tout en craignant "qu'elle arrive trop tardivement".

"Être dans la discussion et le dialogue, cela peut faire avancer les choses", répond de son côté un porte-parole de la direction de Bosch France interrogé par Acteurs de l'économie-La Tribune.

Dominique Olivier, le DRH de la filiale française de l'équipementier allemand, participera à cette réunion.

Comment ré-industrialiser ?

En ce qui concerne l'usine historique de Bosch SAS, l'arrêt de la production des éléments pistons et cylindres pour les moteurs diesel, d'ici à fin mars 2017, a été officialisé lors d'un comité d'entreprise extraordinaire, le 11 mars dernier.

Cette décision, qui n'était pas une surprise, s'agissant de produits en fin de vie, touche 100 emplois.

"La direction confirme qu'aucune solution interne de réindustrialisation n'est envisagée", note le communiqué de la CFDT....

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :