Cenntro Motors France  : le CE choisit Fiodor Rilov, l'avocat rouge

 |   |  218  mots
(Crédits : Laurent Cerino/ADE)
Fiodor Rilov, l'avocat qui a défendu notamment les Continental de Clairoix a été désigné officiellement ce mardi par le comité d'entreprise de Cenntro Motors France. Les salariés réclament des primes supra-légales de licenciement.

Le message est clair. C'est Maître Fiodor Rilov qui défendra désormais les intérêts du comité d'entreprise de Cenntro Motors France (ex SITL), à Lyon. L'avocat de combat de la CGT qui s'est illustré dans des dossiers sociaux très médiatiques comme l'usine Goodyear d'Amiens Nord, de Continental (à Clairoix), Faurecia et d'autres, a été désigné lors du CE de ce mardi. « Nous voulions être en symbiose avec une majorité du personnel. Me Rilov est déjà intervenu pour un collectif de salariés de SITL en mai 2014 », rappelle Philippe Goguillot, secrétaire Sud du CE de Cenntro Motors.

Homologation par la Dirrecte

L'enjeu ? La direction de Cenntro Motors France, filiale du groupe sino-américain Cenntro Motors, considère clos le processus de consultation du Plan de sauvegarde de l'emploi portant sur la suppression « de 263 emplois pour en pérenniser 120 ». Et elle l'a encore réaffirmé devant le comité d'entreprise de ce jour lequel a  refusé de signer le document. Les représentants du personnel réclament une prime supra légale pour les personnes licenciées, ce que refuse la direction de l'entreprise. D'ailleurs, la Dirrecte a validé le PSE, selon les informations données à l'audience du tribunal de commerce de Lyon le 10 septembre dernier. Il reste au juge commissaire à rendre son ordonnance.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :