Chimie  : Bluestar Silicones absorbé par le norvégien Elkem

 |   |  173  mots
(Crédits : Stephane Audras/Rea)
De la fusion de Bluestar Silicones International avec Elkem, deux entités contrôlées par le chinois Chem China, nait un acteur plus intégré dans la filière silicone. L'ensemble sera fort de 3500 collaborateurs

L'annonce a été faite ce lundi 22 juin : Elkem absorbe Bluestar Silicones International. Il s'agit d'une fusion interne de deux filiales, l'une norvégienne, l'autre française, contrôlées par China National Bluestar (groupe Chem China) qui ne change rien à l'organisation opérationnelle des deux entités. Bluestar Silicones reste placé sous la responsabilité de Frédéric Jacquin récemment nommé au poste de CEO. Cette intégration n'entraîne la suppression d'aucun poste, y compris dans les fonctions dites support, assure un porte-parole.

Un ensemble de 3 500 salariés

L'ensemble réuni sous la même bannière présidé par Helge Aasen affiche une force de frappe de 3 500 collaborateurs, dont 2100 pour Elkem, et 1,6 milliard d'euros de chiffre d'affaires.

Bluestar Silicones, ex branche silicones de Rhodia est passée en 2007 dans le giron de Chem China. Elkem basé à Oslo a été acheté en 2011. «Ce fabricant de silicium est notre fournisseur de matières premières pour l'usine de Roussillon », en Isère poursuit le directeur de la communication de Bluestar Silicones International.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :