Courb, l'inventeur de la C-Zen en redressement judiciaire

 |   |  302  mots
(Crédits : Laurent Cerino/Acteurs de l'économie)
Le concepteur et fabricant lyonnais de la C-Zen s'est placé sous la protection de la justice. Après avoir envisagé une opération de financement participatif il avait cherché de l'argent auprès de fonds d'investissement.

Le placement en redressement judiciaire de Courb, concepteur et fabricant lyonnais de la C-Zen, une citadine électrique, n'est pas une surprise compte tenu des rumeurs circulant depuis plusieurs mois. Hervé Arnaud, le patron, pourtant si disert lors du lancement effectif de l'activité, il y a un plus peu d'un an, ne répondait plus aux sollicitations. Et il reste injoignable. En mars dernier lors de la livraison de son 100 ème véhicule, à la direction territoriale d'ERDF, la société fondée en 2007, et comptant une cinquantaine de salariés, annonçait un objectif de 500 unités vendues à fin 2015 et 1000 en 2016. Des véhicules, estampillés d'Origine française garantie, qu'elle assemble dans son unité de Saint-Priest, ex usine de Renault Trucks.

Problème de financement

Pour financer son plan de développement, Courb tablait, au départ, sur une levée de fonds de 10 millions d'euros via un financement participatif. Axiona (une structure de conseils et d'ingénierie financière) avait été mandatée, début 2014, pour effectuer cette opération mais les règles françaises du crowfunding changées en septembre dernier limitent désormais à 1 million d'euros la somme pouvant être collectée par projet. Hervé Arnaud s'est alors tourné vers des fonds d'investissement mais sans succès. « Les dossiers industriels, qui sont pourtant créateurs d'emplois et détenteurs d'une vraie technologie, n'intéressent pas les investisseurs en France », déplore, amer, un expert.

Des millions dans la R & D

Reste que pour donner naissance à la C-Zen plus de dix millions d'euros ont été investis en recherche et développement pendant sept années avec l'appui d'aides publiques. Reste aussi que cette entreprise a su nouer de nombreux partenariats avec Groupama et sa filiale Mutuaide (pour l'assurance et l'assistance), Feu Vert (entretien) ou encore la CNR (énergie verte).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :